Avertir le modérateur

24/11/2008

Les affaires reprennent

Aaaaaaargh, voilà que je parviens enfin à ressortir la tête de l'eau marécageuse des socialistes, qui rançit sévèrement dans l'étang glauque de la présidentialisation incontrôlée de leur parti. Deux semaines de live on ne peut plus sportif, du vote des motions aux deux tours sans dénouement, en passant par un congrès aussi nébuleux qu'une AG du CIO… Et tant de tertulias escamotées, du master de Gilou Simon à la catastrophe bretonne des Marseillais, en passant par les test-matchs du XV de France…

Rien pu voir, toujours coincé entre Drago Hamon, Valls le Blaugrana et Dray le Sedanais. Et dire que c'est même pas fini. Rien pu écrire sur les coups de sang de Drogba, ni sur le grand cœur de Diego ou la tendresse de l'homosexualité inconsciente dans le football. Pas eu le temps. Même ce France-Australie, j'l'ai raté. Je peux même pas baver sur Skrela, qui décidément ne vaut pas Trinh-Duc. Juste admirer après-coup son sens du plaquage à contre-pied. Cravate grand luxe…


 

13/10/2008

Skrela bonne nouvelle du week-end…

david-skrela.jpgSentiment étrange, à l'issue de ce premier week-end d'ovalie européenne. Le rugby hexagonal nous a offert une galerie de roustes un brin inquiétantes. Clermont pathétique face à Sale, Biarritz et Castres impuissants face à Worcester et les Wasps. L'Angleterre des clubs nous a encore infligé une leçon. Montauban a frisé l'exploit au Munster, nous faisant regretter leur choix de l'équipe B, tandis que l'Usap l'a joué petit bras face à Trévise. En Challenge européen, c'est la lose à tous les étages. Défaites insensées à domicile (Viadana et Connacht à Bayonne et Dax!), branlées inommables (Toulon et Mont-de-Marsan qui prennent plus de 50 pions face à Northampton et aux Saracens), et victoire ric-rac de Bourgoin contre… le Dinamo Bucarest.

Heureusement, il y a eu Montpellier, Hernandez et Skrela. Les Héraultais ont claqué Bristol sans trembler, montrant qu'ils ont le niveau pour prétendre à l'Europe et pas qu'aux six premières places du Top 14. Le Stade Français nous a offert un festival de défense comme aux plus belles heures de Nick Mallet, et Juan-Martin-"el Mago" a encore bossé pour sa légende de Nijinski du rugby, enchaînant plaquages désespérés, intuitions géniales et décisives (passes smashées comme drops aussi soudains que lointains) et élégance outrancière. Enfin, il y a eu "la Skrèle".

Pas grand chose à rajouter à l'éloge de Nice Rugby: David est devenu Goliath. Pas encore très flamboyant dans le jeu (beaucoup de percussion, ce qui, pour un 10 toulousain, n'est pas suffisant ni adéquat), le sosie cabossé de Louis Garrel a tout de même réussi là contre la classieuse équipe de Bath là où on a vu Yach' se déchirer une bonne paire de fois. Cette pénalité décisive, outre sa trajectoire digne des plus belles séquence de jeu vidéo (en vidéo ici), nous apprend quelque chose d'heureux pour l'avenir des Bleus de Marco.

Avec Beauxis, qui avait passé similaire coup de pied l'an dernier avec Paris et se plaît de plus en plus à l'arrière, comme avec Trinh-Duc, qui progresse de semaine en semaine dans l'exercice du drop, on a enfin des botteurs dignes de ce nom, capables de tuer un match. Comme au Stadium dimanche, ça peut nous laisser espérer quelques moments de joies…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu