Avertir le modérateur

05/11/2008

Ce drôle de footeux de Barack Obama

Image 1.pngC'était il y a presque deux ans. Le lundi 10 décembre 2006, le sénateur Barack Obama nous gratifiait d'une bonne vanne à connotation sportive. Pas encore candidat déclaré à la primaire démocrate, et après avoir alimenté tout le week-end le buzz selon lequel il allait faire une déclaration importante, il intervient sollenellement sur ESPN (la grande chaîne sportive). À la fin de l'emission Monday Night Sport, et juste avant le match du lundi, il prend sa voix grave et annonce… qu'il soutiendra les Chicago Bears jusqu'à la mort. Sans tomber dans la frénésie hypermédiatique démesurée et bêtement idéaliste de ces derniers et prochains jours, l'est quand même drôle et sympa, notre nouveau chef du monde noir qu'on a…

Tatatataaaaaan…

 

22/10/2008

Jean-Marie Le Pen? Non, Jean-Claude Hamel…

La scène se passe dans les coursives du Stade de France, après le funeste France-Tunisie et avant le furieux emballement médiatico-politique qui s'en est suivi (dont il ne s'agit pas ici de redébattre). Jean-Claude Hamel, président d'Auxerre sensé être responsable et à la tête d'un modèle de formation à la française, dégoupille complétement. Incroyable séquence, où on le voit saisir au collet un journaliste de France 2, à qui il reproche de ne pas "avoir eu mal" en entendant la Marseillaise sifflée…



Il ne s'agit pas de traiter ce pauvre Hamel de facho (loin de moi l'idée de lui prêter de telles intentions), mais cette pitoyable séquence sous fond de patriotisme exacerbé et d'envie d'en découdre nous fait irrésistiblement penser un autre coup de sang pathétique…



08/09/2008

Un Mondial à la rue

226152654.pngRien à voir avec la déroute autrichienne et l'équipe de France de foot. Plutôt que de hurler avec les loups et de réclamer à cor et à cri la démission d'un entraîneur après un match, le Sporting Tertulia préfère signaler un événement qui réconcilie avec le ballon sans arrières pensées. Quoi que.

Début décembre aura lieu la sixième édition du "Mondial des sans-abri". Chaque année, le tournoi prend davantage d'importance et a couverture médiatique est de plus en plus grande autour d'un événement qui permet de parler sans misérabilisme d'un fléau dérangeant pour nos bonnes consciences occidentales. Vas-y coco, un pauvre qui joue au foot, ça c'est glamour…

Après l'Afrique du Sud et le Danemark, c'est l'Australie et Melbourne qui accueilleront la "Homeless world cup" du 1er au 7 décembre prochain. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'organisation a mis le paquet, avec un très beau site de présentation. Et la chaîne américaine ESPN pourrait donner des idées aux confrères, après la diffusion d'un documentaire que l'on dit remarquable, suivant les itinéraires de six SDF à travers le monde. Perso, j'suis partagé sur cette pipolisation de la détresse humaine, mais cela prouve que le foot sert à autre chose qu'à déchaîner les passions vengeresses et alimenter les lynchages médiatiques. Et c'est déjà pas mal…

06/09/2008

Di Canio, l'entraîneur qui fait peur

1587785419.jpgEt v'la maintenant qu'il veut entraîner! L'horripilant et horrible Paolo Di Canio vient de se déclarer candidat pour devenir coach des Londoniens de West Ham United. Di Canio, c'est le fascisme aux pieds des tribunes. Oh, pas très idéologue non plus, «fasciste mais pas raciste» qu'il dit, le Paolo. Juste un esprit un peu faible et facilement fasciné. Surtout une grande gueule un brin démago qui s'emballe et fait la belle en tendant le bras (façon salut mussolinien), pour exciter son public préféré d'ultra-fachos laziale (présidée par la petite-fille de Benito)…

Reportage de Canal + dont je n'arrive pas à retrouver l'émission de provenance

Le vice facistoïde de Di Canio représente la ligne jaune du Sporting Tertulia. L'excès de trop. Parce que sinon, faut quand même se l'avouer, il serait assez bien placé dans le panthéon du bourrin culte. Parce qu'avec sa tronche de crétin-méchant du GUD, l'autre grand attaquant romain (avec Francesco "la blague à" Totti) en a fait de belles durant sa britannique carrière. Un condensé de complexité. Bousculade d'arbitres, but quand tout le monde s'arrête de jouer sauf lui, mais aussi reprises de volée magnifique ou geste de fair-play mémorable… Cet entraîneur pourrait faire peur, car malgré les relents nauséeux qui l'entourent, il est bigrement attachant…

31/08/2008

Si la cuisine socialiste était un sport

1989675831.jpgSur les rotules. Le périple des universités d'été partisanes s'achève pour moi avec celle de La Rochelle, et le Sporting Tertulia va pouvoir être de nouveau régulier. Chez les socialistes, malgré l'ambiance byzantine, on a réussi à causer un peu ballon. En vrac, quelques citations.

Pour Pierre "I'm a loser baby, but the game is not over" Moscovici, «mon club c'est Sochaux», mais il ne connaissait pas le score, ni ne regardera le derby Saint-Etienne-Lyon ce dimanche soir pour se changer les idées après un week-end agité et shakespearien, car «regarder le foot à la télé, c'est pas mon truc».

Pour Benoît " Vabec" Hamon, «bien sûr que ça s'est très bien passé ce week-end. Le stade brestois a gagné!». Avant de confier «être à deux doigts de craquer et prendre un abonnement au Stade français. Pas pour Paris, plutôt pour voir Toulon jouer».

Pour Olivier "Terra nova" Ferrand, «Mandanda a été énorme contre Sochaux, deux arrêts de grande classe! Ce mec, c'est le mix entre Barthez et Joseph-Antoine Bell». Et Razzy Hamadi, comme chaque année, pense que «c'est l'année du titre pour l'OM».

Quant aux conseillers du maire de Grenoble Michel Destot, ils n'en reviennent toujours pas que le GF38 gagne encore en L1. «On est troisième, mais ce qu'il faut regarder, c'est qu'on est déjà à la moitié des points de Metz pendant toute la saison dernière. C'est un miracle, vu notre effectif. En plus, nos actionnaires japonais ont perdu plusieurs milliards en bourse cette année. Faut dire que leur produit phare sur lequel ils avaient tout misé a été un gros échec. Un téléphone portable pour chiens… Ils nous l'auraient demandé, on le leur aurait dit…»

Pour conclure avec une "touche Eurosport", on se quitte avec un résumé vidéo qui synthétise assez bien l'avant-congrès socialiste…

09/07/2008

Besancenot et l'admiration socratique

411587526.jpg125586036.jpgJe peux pas dire que j'étais le plus à l'aise du monde, à la fin de cet interview avec Olivier Besancenot. Une demi-heure durant, on avait causé "privatisation possible de la poste" et arrive le moment où, pour alimenter ma rubrique "sport is politic", je me mets à lui parler ballon. «En effet, ça n'a rien à voir», soupire-t-il. Mais les souvenirs d'enfance lui redonnent vite le sourire. Premier souvenir? «La seleçaõ de 82-86, un jeu tout en circulation de balle et en chevauchées fantastiques. J'étais fan de Zico et, surtout, de Socrates…» "Olivier" avait alors entre 8 et 12 ans, et on n'en attendait pas moins de lui. A l'aube de la construction de son nouveau parti anticapitaliste, le porte-parole de la LCR ne pouvait qu'être épris d'un footballeur intello de gauche. Et l'apprenti idéaliste qu'il était bambin ne pouvait être que séduit par la classe insolente du colosse brésilien aux dribbles d'argile. Ah Socrates…



Quand on lui rappelle l'épisode de la "Démocratie Corinthiane", dont Socrates était l'instigateur en pleine dictature brésilienne, Besancenot ne semble visiblement pas au courant. Il aurait pourtant pu lire cet excellent billet de Shourin Roy de Soccerblog, sur la lente destruction néolibérale des mythiques Corinthians de Saõ Paulo. Cette équipe qui défiait la dictature de la fin des années 70 en instaurant le principe "un homme une voix" à l'intérieur du club (joueurs + dirigeants) et qui jouait avec un maillot floqué "Democratie", aujourd'hui releguée dans les tréfonds du championnat brésilien après son rachat calamiteux par le très trouble fonds d'investissement MSI

544140832.jpgBesancenot apporte toutefois une anecdote au débat: «Je me souviens qu'en 1985, alors qu'il est présenté à la presse après avoir signé à la Fiorentina, il a surpris tous les journalistes qui lui demandaient ce qu'était pour lui l'Italie. Il avait répondu: Gramsci. Enorme…» Bien joué, l'anecdote est véridique. On en retrouve trace ici ou , ou surtout . On se rend même compte qu'il existe un blog de foot (énorme aussi) intitulé "Gramsci's Kingdom". Un titre qui fait écho à une citation dudit Antonio Gramsci, père du communisme italien et premier à s'autonomiser du socialisme soviétique: «Le football est un royaume de la liberté humaine exercé au grand air». Tout est dit.

Ah non, tout de même, on ne peut pas quitter Besancenot sans le taquiner un coup sur le PSG dont il est supporter. Soupirs. «Joker. On n'a recruté personne pour l'instant? Bon, on ne change pas une équipe qui perd. Mais on continuera toujours à les supporter. C'est comme ça…» Bon allez, pour consoler Olivier, on se remet un coup de Socrates…

02/07/2008

Le foot pour la paix dans le monde

Rassurez-vous, je ne suis pas en train de me transformer en Miss France. Seulement relayer l'initiative plutôt noble du site goal2018.org, appelant à la co-organisation du Mondial 2018 en Israël et en Palestine. Si vous soutenez l'initiative, vous vous retrouverez dans les tribunes d'un virtuel stade de paix. Evidemment, c'est illusoire, mais le site est bien foutu (voir les projets de stades) et nous change des trucs à la con de footeux décérébrés (qu'on adore aussi, en même temps)… Enfin, la vidéo de promotion de l'événement est fort belle…




27/06/2008

Hollande, l'autre parti du football

Comme ça, en passant, une vidéo trouvée par hasard sur un récent match de charité ayant opposé des politiques à des people, au profit de la lutte contre la maladie d'alzheimer. Un événement qui a beaucoup buzzé sur le ouaibe, en raison d'un extrait vidéo surréaliste montrant un conciliabule entre Jean-Paul Huchon et François Hollande. Mais on ne s'intéresse pas à la vraie question posée par ce match: il joue comment au ballon, François Hollande?




 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu