Avertir le modérateur

20/10/2009

Old dirty bastards

Image 4.png-1.jpgPlutôt que de causer du check point irlandais des gars de Raymond, quand même jouable faut pas déconner, on préfère saluer la vieille garde, celle qui a illuminé notre adolescence. Du temps où se qualifier à un mondial n'était même pas du domaine du plausible. A l'époque (charnière des années 90), vu que kiffer Bernard Zénier, Luc Sonor et Bruno Martini n'était pas en vogue dans les cours de récré, on s'étoilait les yeux avec Gazza et Pixy.

Paul Gascoigne, on ne présente plus. Le roi du dribble et de la déconne (vidéo ici), le Diego Blanc sans les titres, l'allégorie de l'après-carrière glauquissime. Dragan Stojkovic, pareil. Le plus beau pied gauche des Balkans (vidéo ici), l'angelot de l'Etoile rouge de Belgrade, les éphémères mais splendides envolées au stade du Vélodrome. Tellement chaloupant que ses genous en ont pété. Tous les deux étaient des insoumis d'une sombre époque, où la défense et les gros tacles avaient pris le pas sur le beau jeu.

dragan.jpgPaul-Gascoigne.jpg

 

Ce week-end, Gazza, toujours entre la vie et la mort, a claqué un coup de boule à un barman, dans un vieux rade à billards. Dans le même temps, Pixy, devenu coach de son dernier club japonais du Nagoya Campus, s'est pris un carton rouge en claquant un pion de 40 mètres depuis le bord de touche. Insoumis du beau jeu, toujours, chacun à leur façon…





 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu