Avertir le modérateur

19/07/2009

L'amant Veron

veron_estudiantes.jpgAprès l'avoir détourné ces derniers mois pour cause de Dieux brouillés, il est enfin temps de tourner à nouveau son regard vers le pays de Diego. Faut dire que la saison archi-ratée de Boca Juniors ajoutée à la disparition de Riquelme de l'Albiceleste, ça n'aide pas à être attentif au ballon d'amsud. Videopanorama en guise de séance de rattrapage latina…


La Copa pour un éternel étudiant.
Juan Sebastian Veron l'a bien mérité, son trophée libertadorien. "La Brujita" ("petite sorcière") remporte son premier titre continental avec le club de ses débuts, l'Estudiantes de La Plata. Victoire 2-1 à l'extérieur, après une finale aller vierge, où Fabio (l'énorme gardien de Cruzeiro) a rendu son honneur bafoué à la confrérie des portiers auriverde (un top 3 des plus belles cagades brésiliennes de la saison ici). Grande folie estudiantine…




bati-0x300.jpgClôture polémique. Ce semestre, donc, Boca termine 14e et la seule bonne nouvelle fut le retour de Gabriel "Batigol" Batistuta sous les couleurs "or y azul"… hélas dans la section polo (ce qui ne manque pas de classe). Les autres ténors habituels ont laissé la place aux anonymes, pour un championnat de clôture (Clausura) malgré tout haletant. Lors de l'ultime journée, au milieu du mois de juin, Huracan s'est fait chourrer le titre dans un match furieux sur la pelouse du dauphin Velez Sarsfield. Avec un arbitre à la rue, et depuis suspendu pour un mois, qui valide un but-attentat à la 83e. Culte de la lose, pour les hinchas d'Haracan, qui l'ont amère




images.jpgAsprilla coupe le moteur. Rhaaaa Faustino "el Tino" Asprilla! La pieuvre colombienne a fêté son jubilé, aux côtés de ses comparses des "swinging nineties", dans les pas du scorpion "loco" Rene Higuita. Petite mort un 4 juillet, mais avec Carlos Valderrama. Qui régale encore







Gras triple contre Fluminense.
C'est le revenant de l'année. Ronaldo entame sa quarante-huitième vie en claquant but sur but, sous le maillot Corinthian. Dès son premier match, il faisait arrêter la partie. Dernier exploit d'O Fenomeno: un triplé contre Fluminense, le 8 juillet dernier, comme une résurrection christique. Même si il se pourrait qu'il rechope la grasse tête, par exemple en tirant les pénos trop fastoche, comme ce week-end face à Cruzeiro. Pas grave, c'est le triplé qu'on retiendra…


La beauté de l'inutile, ou le spécial bonus "grigris brésiliens". On avait pensé au triple coup du sombrero de Miranda, ou du classieux ballet aérien de Diego Souza, mais on a finalement retenu le but de kéké ultime, marqué par l'international de Futsal Falcaõ, lors d'une récente ballade auriverde contre la roumaine (12-0). Le gars réussit quand même le truc pour lequel on s'est pété les chevilles tant et tant dans notre enfance, et en plus il met la tête derrière…

24/01/2008

«El loco» à nouveau sur les bons rails

6c9863b494147f0341c933158b8dd90d.jpgRhaaaaaaa, Higuita. On pensait en avoir fini avec ce bon vieux René. Mais «le fou» bouge encore. Ce mercredi, il a annoncé son retour au pays, pour jouer en deuxième division (Primera B), avec le club de Rionegro. Ainsi, les sautes d'humeur, son amitié d'enfance avec Pablo escobar et la cocaïne (plus de détails ici) ne l'ont pas décidé à raccrocher ses gants rapés. Après un premier retour en championnat vénézuélien, succédant à deux ans de suspension pour dopage (à la cocaïne, donc) alors qu'il végétait en Equateur, c'est une bonne nouvelle. Pour la première fois depuis son cultissime «coup du scorpion» à Wembley, celui qui a réinventé le concept du «goal volant» monte d'une marche dans sa carrière au lieu de se vautrer dans l'escalier. Il faut dire qu'entre-temps il a changé de visage. Pour de vrai. Cinq opérations chirurgicales financées par une émission de télé réalité. Ou comment transformer une tronche de catcheur qui perd toujours à la fin en presque latin lover…

 

694fdc623c1987b18f277bdaf3abf5c9.jpg

Pour mémoire, de cette fantastique armada andine, toquée du toque, qui ébranla la hiérarchie latino dans les années 90, Higuita ne s'en sort pas si mal, finalement. Andres Escobar mort pour avoir marqué contre son camp, Freddy Rincon poursuivi par Interpol, Faustino Asprilla qui devient le premier homme à poser nu en Colombie... Même l'immense Carlos «el Pibe» Valderrama (gloire de Montpellier!), est aujourd'hui simple directeur sportif du club de Junior Barranquilla. Alors René, du haut de ses 41 printemps qui ont le teint de l'automne, il savoure l'été indien. Lui, qui était déjà le chouchou de l'immense entraîneur Pacho Maturana, il joue encore. De là à ce qu'il plante le 42e but officiel de sa carrière foutraque...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu