Avertir le modérateur

14/09/2009

Adebayor et le plat qui se mange bouillant

adebayoreu8.jpgPlutôt que d'en faire des tonnes sur la montée de Montpeul sur le podium (première fois depuis 87, quand on était déjà promu et qu'on avait fini troisième), on retiendra de ce week-end la formidable démonstration fielleuse d'Uglybayor. En un match, Emmanuel Adebayor a livré une sublime prestation lui ouvrant immédiatement le panthéon des salopards talentueux. Jusqu'ici, le Nwanko Kanu du pauvre était plutôt du genre à avoir commencé sa carrière à Metz et à se faire humilier par de la marmaille comme une baltringue. Mais là, lors de la victoire des Citizens contre son ancien club d'Arsenal (4-2), Adebayor fend l'armure du "footixement correct". Dans le plus pur style d'un "Liam Gallagher" faisant des doigts aux supporters de Tottenham.

 

Premier acte, Manu plante un joli pion d'une tête décroisée. Et ne trouve rien de mieux que d'aller défier ceux qui claquaient leurs salaires pour le supporter il y a trois mois encore. Belle glissade provocante, émeute chez les fans d'Arsenal, stewards blessés et carton jaune pour incitation à la haine. Faut dire que les gars en gros plan, ils ont l'air d'en connaître un rayon, en matière de haine rancunière.

Et là, not' Manu, il ne se démonte pas. Il se relève et, à peine sanctionné de sa biscotte, chauffe le public pour en rajouter une couche dans l'humiliation de la bande à Wenger. Du grand art…




Deuxième acte, là où ça devient franchement culte, c'est quand la grande liane togolaise ajoute à son crime de lèse-Gunner un somptueux geste gratuitement méchante, en essuyant ses crampons sur la tronche du classieux Robin Van Persie.

02/07/2008

Quelle baltringue, cet Adebayor…

Pas de méprise, je n'ai rien au fond contre ce faux-sosie de Nwanko Kanu (en moins culte). Mais ces vidéos de Manu Adebayor, trouvées via 101greatgoals.com m'ont bien fait marrer. On y voit notre grande liane se faire faire l'amour par une série de kids tous plus morveux les uns que les autres, lors d'un camp d'entraînement de sale gosses…



Mais l'attaquant togolais qui cherche à se barrer d'Arsenal a pu prendre sa revanche sur toute cette bande de sales gosses, lors d'un match final contre Diego (le Brésilien de Brême, pas LE Diego…) et ses jeunes ouailles… Ambiance foot estival pour saluer la première vraie journée d'été parisienne (c'est-à-dire à plus de 30°… ben ouais, j'viens de Montpellier…)




L'histoire ne dit pas si on a vu émerger au cours de ce match à la cool le nouveau Fernando Torres, dont un extrait de match de jeunesse a réapparu sur YouTube. Un Milan AC - Atletico Madrid où l'on se rend compte qu'«el Niño» était déjà une belle crevure quand il était niño (cf. la séquence autour de la minute). Mais une belle crevure qui avait déjà le sens du but…



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu