Avertir le modérateur

30/05/2009

Les larmes aux yeux…

Ce match, je l'ai vécu au resto. Avec deux potes journalistes préposés au texto. Plutôt fais le choix de l'éloignement. Pour pas porter "la masque", comme on dit chez nous, au Clapas. Ç'aurait été tellement con d'échouer sur la dernière marche de l'accesion en L1. Comme Strasbourg ce soir. Mais quand l'ami Honky-Tonk m'a appelé pour me livrer le verdict (victoire 2-1, avec péno arrêté par le petit Carasso. Comme dans un rêve…), et ben j'ai explosé. Quatre coups de fil plus tard, c'était l'envahissement du terrain de mes souvenirs de gosse… Montpeul en L1. Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa…





Tino Costa et Joris Marveaux sont mes nouveaux Ziober et Jean-Ma Thétis. Montaño mon nouveau Valderrama. Et Philippe Sers est encore là. Allez La Paillade!

11/05/2009

La coupe à Montpeul!

De retour de week-end dans le suuuudeu'con, forcément une pensée émue pour les héros de la Coupe. Nan, pas les chapeaux ronds option bouseux, qui devraient faire revenir en gare costarmoricaine le pénible et surréaliste "Bienvenue à Guingamp, capitale du football". On veut parler des minots de Montpeul', qui ont infligé une leçon de ballon aux mini-Canaris nantais. Victoire 2-0 en Coupe Gambardella. Du sang frais pour le Mhsc, en vue de la L1…


 

 

11/04/2009

Bravo les Nîmois

En passant, avant de filer voir Toulouse tenter de sauver la face du rugby français, le Sporting Tertulia tient à féliciter les Nîmois, pour leur victoire dans LE derby de la veille. Rien à dire, c'est beau. Et, passé le moment de rage matinal à la lecture de L'Equipe (qu'il a fallu rescotcher tout de même), j'espère même que ça permettra aux Crocos de se sauver, du moment que Montpellier monte en L1 grâce à l'effondrement de Lens.

Et oui, il faut savoir être fair-play dans l'affrontement héraulto-gardois, car si la capitale peut amener quelques moments de bonheur à une ville déshéritée, et ben ça fait quand même plaisir à quelques semaines de la Feria. Et puis, sérieusement, il n'y a rien que je préfère plus que des supporters nîmois chambrant Loulou Nicollin, et son malheureux fiston qui s'est finalement "fait enculé par ces PD de Nîmois" (attention, 34e degré)…"Fais-nous la bandido", chantent-ils en référence à Ricoune (un troubadour local), comme pour dire "rentre dans ta manade". C'est dans l'ordre des choses. Montpellier est devant, mais dès que l'identité locale est en jeu, ces cons de Gardois demeurent les plus attachants…



21/12/2008

Noël montpelliérain avant l'heure

Image 1.pngMerci Papa Noël, pour ce beau week-end! Un comme on en vit une fois par an, la magie, la crèche, le sapin lumineux et un grand chelem. Que la lecture de L'Equipe fut douce ces quatre derniers jours. Montpellier gagnant partout, un rêve de supporter, à la limite de l'indécent.

En handball, le MHB a d'ores et déjà assuré son 18.000e titre d'affilée (avec certes quelques rares exceptions), en dominant les valeureux "éternels seconds" chambériens. L'occase de vivre par procuration l'ambiance toujours pas blasée du cultissime gymnase René-Bougnol…



En rugby, c'est carrément la révolution! Nouveau président et le MRC en passe de se la raconter "le Brennus en trois ans". Ça fait un peu flipper. Peur de perdre son âme comme d'être ridicule après avoir fanfaronné. Mais bon. Nos quatre fantastiques poursuivent l'aventure (merci Pica, de t'être souvenu!), on se rajoute le Benjamin Thiéry (comme quoi, ma source aurillaco-bourrée était bonne) et peut-être Captain Nallet, voire Chabaldjani. Et pour couronner le tout, on fesse Toulon. L'occase de vivre par procuration l'éruption de joie du stade Yves-du-Manoir, quand le pack bleu (alleeeeeeez Bleus!) obtient un essai de pénalité contre les gros de Boudjellal…

 

En foot, enfin, c'est le grand retour des tontons flingueurs. Loulou Nicollin repique ses gueulantes de mauvaise foi, pendant que le fiston se fait piéger par son 34ème degré, et que Rolland "Côte et match" Courbis négocie avec le Juge d'application des peines de finir la saison de L2. Jusqu'à la remontée en élite? Le truc totalement inattendu. Après une victoire à Lens, les minots de La Paillade s'installent en vice-champions d'automne, en giflant Ajaccio en leur île de beauté. Et l'on peut se laisser aller à ressusciter le dialogue "à la Audiard" entre Georges Frêche et "Coach Courbis":

«-Si tu vas en prison, je t'amènerais des oranges.
-Je préfèrerais une lime et une corde»

L'occase de vivre par procuration le renouveau de la Mosson en se refaisant le commentaire du match par le fantastique Philippe Sers, le plus grand des commentateurs français, mascotte montpelliéraine de France Bleue Hérault (son best-of ici), et pilier de comptoir du non moins fameux Elixir

 

Même en volley-ball, on a gagné. Mais là, faut pas déconner, c'est l'occase de rien, on s'en fout…

13/10/2008

Skrela bonne nouvelle du week-end…

david-skrela.jpgSentiment étrange, à l'issue de ce premier week-end d'ovalie européenne. Le rugby hexagonal nous a offert une galerie de roustes un brin inquiétantes. Clermont pathétique face à Sale, Biarritz et Castres impuissants face à Worcester et les Wasps. L'Angleterre des clubs nous a encore infligé une leçon. Montauban a frisé l'exploit au Munster, nous faisant regretter leur choix de l'équipe B, tandis que l'Usap l'a joué petit bras face à Trévise. En Challenge européen, c'est la lose à tous les étages. Défaites insensées à domicile (Viadana et Connacht à Bayonne et Dax!), branlées inommables (Toulon et Mont-de-Marsan qui prennent plus de 50 pions face à Northampton et aux Saracens), et victoire ric-rac de Bourgoin contre… le Dinamo Bucarest.

Heureusement, il y a eu Montpellier, Hernandez et Skrela. Les Héraultais ont claqué Bristol sans trembler, montrant qu'ils ont le niveau pour prétendre à l'Europe et pas qu'aux six premières places du Top 14. Le Stade Français nous a offert un festival de défense comme aux plus belles heures de Nick Mallet, et Juan-Martin-"el Mago" a encore bossé pour sa légende de Nijinski du rugby, enchaînant plaquages désespérés, intuitions géniales et décisives (passes smashées comme drops aussi soudains que lointains) et élégance outrancière. Enfin, il y a eu "la Skrèle".

Pas grand chose à rajouter à l'éloge de Nice Rugby: David est devenu Goliath. Pas encore très flamboyant dans le jeu (beaucoup de percussion, ce qui, pour un 10 toulousain, n'est pas suffisant ni adéquat), le sosie cabossé de Louis Garrel a tout de même réussi là contre la classieuse équipe de Bath là où on a vu Yach' se déchirer une bonne paire de fois. Cette pénalité décisive, outre sa trajectoire digne des plus belles séquence de jeu vidéo (en vidéo ici), nous apprend quelque chose d'heureux pour l'avenir des Bleus de Marco.

Avec Beauxis, qui avait passé similaire coup de pied l'an dernier avec Paris et se plaît de plus en plus à l'arrière, comme avec Trinh-Duc, qui progresse de semaine en semaine dans l'exercice du drop, on a enfin des botteurs dignes de ce nom, capables de tuer un match. Comme au Stadium dimanche, ça peut nous laisser espérer quelques moments de joies…

27/08/2008

Le pied

1956400099.jpgQue du bonheur. Un stade plein, des envies de jeu, des retrouvailles réussies… Et une victoire 16-11 contre Toulouse. Cette nouvelle saison démarre comme un grand éclat de joie. A 100 euros la carte d'abonné, avec l'espoir de voir cinq ou six matchs comme ça dans l'année, ça vaut franchement le coup… Evidemment c'est pas donné, mais on garde l'impression qu'on soutient pas un club pour rien. Le voisin de gauche est rigolard, celui de droite totalement borracho (on ne le verra qu'une mi-temps), on a des pitchounes devant, qui se marrent dès qu'ils disent un gros mot en nous imitant… Et, au final, le MRC qui fesse Toulouse.

On a remarqué, avec les rugbypotes, que de nouvelles buvettes avaient été installées, ce qui porte le nombre à trois pas tribune et qui commence à faire sérieux. Autre bonne nouvelle: les mecs devant nous qui ont voulu lancé une ola ont eu autant de succès que Michel Rocard en politique. Et ça, ça prouve que les valeurs perdurent, comme l'aptitude au plaquage qui fait mal.

On a un peu gueulé comme des cons contre l'arbitre, mais il n'a pas été si mauvais, au regard des nouvelles règles assez dévariantes. Enfin, il a été "équilibré", et c'est déjà pas mal… Avec une défense presqu'aussi grosse que les fesses d'Heymans, Montpellier a même tranquillement géré l'affaire. Et s'est même offert le luxe de faire les vendanges précoces aux abords de la terre promise toulousaine.

Dernier constat, et pas le moindre, on devient une vraie équipe avec une vraie profondeur de banc. Se permettre de faire rentrer Marshall (des Blacks), Douglas (de Llanelli) et Trinh-Duc (du Pic Saint-Loup), en fin de match: c'est balèze. Si on rajoute une bonne mailloche (et notre troisième latte sudaf Wasserman qui met une poire pour défendre son 9 agressé par Clément "point trop" Poitrenaud), le joli (enfin, pas trop moche) t-shirt offert avec l'abonnement, le soleil qui est venu nous caresser jusqu'au milieu de la seconde mi-temps…  C'était le pied.

V'la une saison qui commence bien…

26/08/2008

C'est la reprise!

1321666133.jpgLes choses sont bien faites. Obligé de repasser à Montpellier, en transit entre Port-Leucate et Paris. Pile le jour de la reprise du Top 14. Et, du coup, bien obligé d'aller voir au stade un MRC-Toulouse de gala… Et ce fichu TER qui met des plombes à arriver… Embarquement prévu des la sortie de la gare. Direction Yves-du-Manoir.

Impatience maximale, tripale presque… Palpitations, envie de brailler sur la première mêlée de la saison, retrouvailles avec les gamins tricolores (Pica, Fufu et notre charnière Thomas/Trinh Duc), retrouvailles avec les rugbypotes (Paulo, Goran, Beurki), découverte d'Ollie Smith et Justin Marshall, énervements contre Olivier "Jonuh Loma" Sarramea à l'aile…

En fait, il n'y a qu'Olivier Diomandé qui manque à l'appel. Not' bon vieux talon parti au Metro-racing. Alors, en hommage à "Dio" et aux valeurs du Montpellier rugby club, qui aime autant le french flair que la boîte à gifle, une petite vidéo qui reflette bien notre excitation con et sanguine de retrouver le pré et d'en découdre. Allez Bleus!!!





Ça s'est passé à Jean-Bouin, l'an dernier, sur la pelouse du Stade français. Sous mes yeux. J'étais dans les tribunes. Et parfois me reviennent à l'esprit la mailloche dans la mailloche entre notre splendide Géorgien Gorgodze et Pascal Papé …

05/08/2008

Voir Nîmes et mourir

1754097812.jpgRhaaaaaaa, comment c'est bon de retrouver le Nîmes Olympique en L2! Au même niveau que Montpellier. Et les deux clubs qui nous gratifient d'une entrée de championnat digne du FC Metz durant les quinze dernières années de division 1. Deux défaites 1-0 (contre Brest aux Costières et à Strasbourg pour les hommes de Loulou Nicollin, qui n'ont pas démérité), et déjà la certitude que cette saison ne vaudrait que pour les deux derbies enflammés entre les meilleurs ennemis du Languedoc.

Mais là où ces "grandes oreilles" de Nîmois (l'explication de ce surnom en cliquant ici) sont définitivement mythiques, c'est quand l'un de leurs supporters me raconte ce retour dans la pré-élite du foot, au comptoir de la tertulia. "Putain, je te jure, on s'est fait niquer par cet enculé d'arbitre! Il nous refuse deux buts que je vais lui faire bouffer ses lunettes par le cul, et en plus il nous exclut deux mecs!» En vérité, il y a eu un exclu de chaque côté, mais mon Ninou il s'en fout (dans le Gard, ils s'appellent tous Ninou), il est Nîmois et tout le monde leur en veut, "point barre". Et bien que je n'ai toujours pas renoncé à mon vieux projet de raser par le feu leur foutu stade, je dois quand même reconnaître que ça fait quelque chose de retrouver ces têtes de cons à notre niveau (inférieur)…

"Cela dit, on a fait honneur", rajoute ce bon vieux Ninou tout en avouant en passant qu'il n'était pas au match mais que des "collègues" lui ont raconté: "Les Gladiators avaient bien fait les choses. Fumigènes et tout le bordel. Ça t'as mis un pataquès, les mecs y voyaient plus rien sur la pelouse! Et tu sais quoi?! Ces enculés de la Ligue, ils parlent de nous interdire le stade. C'est des caramels, ces enculés!" Pour les béotiens, les "Gladiators" c'est le club de supporters (quelques chants en cliquant ici)

Le sourire béat au coin de mon pastis au coin de mes lèvres, je pouvais apprécier pleinement mes vacances. Les " crocos nîmois" sont dans la place, et on devrait apprendre plein de nouveaux mots bizarres dans les prochains mois, surtout des mots composés à base d'"enculé"… Et quand on retrouve l'ordi après ce séjour en terre hostile (faites gaffe si vous y allez, là-bas on conduit à gauche, jamais à moins de 130 et toujours bourré), c'est le double-kif. Y avait vraiment but et ils sont vraiment maudits, ces Nîmois… Dans ton cul, Ninou!

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu