Avertir le modérateur

10/09/2009

Dennis le mâle lisse

200px-Dennis_Bergkamp_cropped.JPGRhaaaaaaaaaa, Dennis Bergkamp! L'ultra-classieux attaquant hollandais aux pieds de velour. Quel bonheur de voir resurgir des limbes de la retraite le "Non-flying Dutchman", dont la phobie des avions n'avait d'égal que son incommensurable toucher de balle. Fessé ou caressé, le cuir ne s'ennuie jamais avec Bergkamp.

Même à quarante balais, Dennis le discret continue de régaler la chique. Comme ce dimache, avec les vétérans de l'Ajax amsterdam, en attendant d'intégrer bientôt le staff d'entraîneurs. L'humilité géniale est toujours là…




_41911682_bergkamp_416.jpgPour nous, Bergkamp ça restera toujours ce pion en lévitation, contre Newcastle. Sous le maillot d'Arsenal (l'autre club de sa vie, après un passage pas moche à l'Inter), Dennis fait l'amour au ballon, au défenseur et au public. Aile-de-pigeon-pirouette-grand-pont-plat-du-pied. Un peu de finesse dans le monde brutal la Premier league d'Albion…




Mais Bergkamp, c'était aussi une pleïade majestueuse de buts qui feraient presque oublier Van Basten. A commencer par celui du Mondial 98 contre l'Argentine. Avec l'énormissime Jack Van Gelder aux commentaires hallucinés…

06/07/2009

Grosse blague boomerang

Image 9.pngVoilà une ironie sportive qui fait bien méditer tout ceux qui osent se moquer des sportifs un peu enrobés. Une pensée tout particulière, donc, pour les supporters de l'Ajax Amsterdam qui apprennent ce lundi que leur club projette d'embaucher pour la prochaine saison le gardien du FC Volendam, Jeroen Verhoeven. Un peu pataud et enveloppé, il était jusqu'ici l'un des souffre-douleurs de l'Arena amstellodamoise, qui avait été fort cruelle en février dernier, remplaçant le traditionnel "Ho hisse enculé" du sud de la France par un fort chafouin "Oooooo… Pizza!"





port_crouesty__2003_carasso.jpg1122404438.jpg Un peu comme si les kops de Toulouse et maintenant Bordeaux s'étaient moqué du surpoids de Carasso en 2003. Même si, lui, a retrouvé la ligne depuis…

 

03/04/2009

Du fair-play dans le foot européen

Avec un peu de retard, le Sporting Tertulia décide de rebondir sur le beau geste technique du Roumain Costin Lazar, largement relayé sur la blogosphère sportive, tant il nous change des simulations décevantes et autres gros tacles à la gorge perfides. L'occase aussi d'ouvrir un panthéon plein de bons sentiments, car c'est aussi ça le football. Un top 3 individuel où le milieu de terrain du Rapid Bucarest serait médaille de bronze…



En deux, on y verrait bien Franco Brienza, l'attaquant de la Reggina, qui a récemment prouvé qu'on n'était pas obligé de la jouer comme Benzema (remember Lyon-Fiorentina), et qu'on peut refuser de marquer quand on a le sentiment qu'un mec est à terre…



Mais en un, pour la provoc, on glissera tout de même ce facho de Di Canio, parce que derrière ses airs de brute mussolinienne, l'air d'Albion lui fit découvrir, sous les couleurs de West Ham, le respect du jeu de ballon…



Pour ne pas s'arrêter là, on pourrait aussi imaginer un panthéon collectif du bon esprit, mettant à l'honneur les grandes équipes, celles qui placent le jeu au-dessus de toutes les péripéties. Ainsi le Barça, qui dès le plus jeune âge apprend à ses minots à ne pas marquer en traître  et à rendre la pareille si tel est le cas (la vidéo est visible ici). Dans la même veine, on retrouve évidemment le grand Ajax, toujours super réglo, même et surtout quand il parvient à marquer par surprise…



Enfin, on ne peut qu'honorer les Anglais, jamais les derniers sur le terrain du fair-play, avec cette très belle histoire à l'honneur de Nottingham Forrest, qui a accepté de commencer un match à 0-1, après que celui-ci a du être rejoué, en raison du malaise cardiaque d'un joueur de Leicester (Clive Clarke) à la mi-temps du premier match, et alors que les Rouges menaient à la pause…



Bonus supporters: une séquence chair de poule pour saluer la mémoire de Rhys Jones, un enfant fan d'Everton poignardé de retour de l'entraînement, et dont l'hommage à Anfield, le stade de l'ennemi intime de Liverpool, avant un derby d'habitude tendu, nous tirerait presque des larmes…



Bonus "Y en a marre des bons sentiments": C'est le vrai roi du fair-play, celui qui donne la leçon à qui lui manque de respect, en le ridiculisant sobrement. Enorme Ruud Van Nistelroy, qui a appris à un défenseur anonyme (belge?) qu'il ne faut pas se foutre de sa gueule s'il manque un péno. Du moins, pas avant que la fin du match ne soit sifflée…

18/03/2009

Mears en orbite

Il y a des ironies du sport savoureuses, qui vous emmennent en quart de finale de coupe d'Europe. Celle de Tyrone Mears est délicieuse, rappelant de façon disproportionnée le Thuram de 98 contre la Croatie. Le latéral à la rue qui cause le but en oubliant la règle du hors-jeu, avant de devenir le héros insensé de la soirée. L'Anglo-Jamaïcain de l'OM avait tout du tocard ultime, se retrouvant là par hasard nécessiteux après la blessure du bonnard Bonnart. Complètement dépassé sur le premier but amstellodamois, à la rue sur le deuxième, un modèle de petit jeu à une touche façon Cruyff qui faisait renaître de ses cendres le grand Ajax, sous la houlette de l'héritier Van Basten…

Une heure et demi à se plaindre avec les potes bières-foot, de ses absences côté droit, où l'Ajax Amsterdam s'est régalé toute la soirée. 90 minutes à jauger sa note dans L'Equipe du lendemain entre 0,5 et 2. Tout le match durant, entre vannes ("Z'avez pas vu Mears-a?") et désespérances ("la mears est pas réglée"), à regarder un pov'gars errer sur le flanc de la défense. Et pis la prolo. Et pis la montée sur un coup franc de Zenden, au début juste pour jouer le gars qui fait illusion devant le cuir, genre "ben ouais moi aussi j'peux le tirer", sans que personne n'y croit. Et pis le pion à Tyrone face à un peintre de gardien





Et voilà l'OM en quart, avec de sérieuses prétentions à envisager le retour des belles heures-opéennes. De quoi vibrer comme des fadas à l'ombre de la Bonne-Mère, en retrouvant les frissons d'antan. L'occase de faire un coup de pub au sublimissime docu "À jamais les premiers" de l'ami Gilles Perez (je dis ami, même si nous ne nous connaissons que par mail, mais c'est aussi ça "le Suuudeucon!"), et de vivre au temps présent l'enthousiasme de 1993…

24/02/2008

Dream team sauce batave

Rhaaaaaaaa Cruyff, Van Basten et Witschge. Ce qui vient de se passer chez les juifs imaginaires de l'ArenA, c'est un peu comme si Laurent Blanc, Carlos Valderrama et Jacek Ziober reprenait en main les destinées du Montpellier-Hérault. Vendredi, les collectionneurs hollandais de vignettes panini ont eu un orgasme. Pour redorer le blason rouillé de l'Ajax Amsterdam, le club a fait appel au Roi Johan. Cruyff en "consigliere" de l'âme ajacide, à défaut d'en être le président. Délaissant son rôle d'éminence grise du Barça, l'allégorie du football total a donné les clés de la maison Blanche et Rouge à deux autres légendes de l'Ajax. Marco Van Basten sera entraîneur, Rob Witschge adjoint. Hommage vidéo obligatoire, pour trois des plus beaux joyaux du ballon mimolette…



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu