Avertir le modérateur

30/04/2008

Maradona, Peron, Kusturica… et un bourre-pif

882243331.jpgY a un moment où, quand même, «el Pelusa» met mal à l'aise l'auteur de ces lignes, qui a choisi son icône comme emblème de ce blog, en haut (forcément) à gauche. Adepte un peu bouffon de la provocation anti-ricaine, l'enragé aux tatouages de Castro et (bientôt) Chavez s'est d'un coup converti au péronisme. Maradona a annoncé son adhésion au parti justicialiste et apporté son soutien à la nouvelle présidente Cristina Kirchner, celle qui joue1184043621.jpg du violon au peuple. Et «D10S» de déclarer: «ça va faire plaisir à mon père, qui a toujours soutenu Peron».
Don't cry for me Maradooooooooona…
Est-ce ce goût du populisme social-chic qui a séduit Emir Kusturica? Le richissime et pro-serbe cinéaste, aux finalement deux films vraiment biens ("Papa…" et "Chat noir…"), va enfin pouvoir sortir son docu sur le meneur de jeu. Après avoir été annoncé deux ans de suite sur la Croisette, "Maradona" sera bien à Cannes cette année. Et le teaser vient d'être révélé. Ambiance Manu Chao et coup-franc dans la lulu… Déjà entendu et déja vu, en somme…

 




Mais rassurons-nous, derrière l'image un peu mièvre et carton-pâte de cette bande-annonce (façon Amélie Poulain maradonienne), Diego reste Diego. Le roi de la baston. Bon, plus rien à voir avec la cultissime de chez cultissime bagarre de 1984 contre l'Atletic Bilbao…



Désormais, c'est plutôt un bourre-pif en passant, comme il y a une semaine. Parce que ça va bien de se cogner les journalistes alors qu'il vient régler un contentieux au tribunal avec son ancien agent Guillermo Coppola. Parce qu'il est toujours Diego, qu'il a des grosses lunettes, une grosse montre et une grosse voix cassée. Et qu'il faut pas l'emmerder de trop…



Ironie grinçante, en sortant de l'audience de confrontation, notre bon gros génie s'est mangé une caméra… C'est plus prosaïque qu'un Basque un peu bourrin qui en veut à vos chevilles. Un peu plus pathétique et comique, aussi…

24/04/2008

Voilà ce qu'est un faux lent de talent!

1683039687.jpg A chaque fois que je vois Juan Roman Riquelme jouer, je ne peux m'empêcher de penser à mon ancien rédac' chef de 20minutes.fr (big up Johan!), quand celui-ci me traitait de tous les noms à chaque relecture d'un papier sur «el Mago». «Ça veut rien dire, "faux lent de talent"!»…

Mardi, Riquelme a une nouvelle fois bossé pour sa légende. Un truc de ouf! Contexte: dernier match de phase de poules de la Copa Libertadores. Il faut un concours de circonstance des plus compliqués pour que Boca Juniors se qualifie pour les huitièmes. Pas de victoire des Chiliens Colo Colo sur le terrain des leaders mexicains de l'Atlas, et une victoire des Xeneizes par trois buts d'écart, face aux Vénézuéliens de Maracaibo. La première partie du miracle remplie (1-1), restait à en planter trois à la Bombonera. Et c'est là que "Roman" entre en scène.

A 2-0, après avoir offert le premier but sur coup-franc, Riquelme nous refait le coup de l'an dernier [revoir ses buts en Libertadores, gagnée à lui tout seul]. 73e minute, déviation de son tocard magnifique de complice, Martin "el loco" Palermo. Contrôle au ralenti, feinte de frappe en accélérant doucement, balle piquée sans trembler. C'est ça, un faux lent de talent, chef…



Rendez-vous d'ici dix jours, pour le bilan des matchs aller des huitièmes de finale aller. Au programme, un choc argentin entre le River Plate et San Lorenzo et un Boca-Cruzeiro de gala.

15/02/2008

La Bonbonera attend son beau Roman (au pays de Diego #4)

De temps à autre, un résumé de l'actualité du foot argentin…



24927db386b75286be40830da2bb6026.jpg

Riquelme piaffe. «El Mago» Juan Roman Riquelme va enfin retrouver la Bonbonera. Le faux lent de talent va à nouveau revêtir la tunique or y azul, pour la deuxième journée du championnat de clôture, face à Argentinos Junior. Dans Olé, "Roman" annonce: «Dimanche, nous voulons offrir un triomphe au peuple de la Boca»… A toi de jouer, et de faire chanter les hinchas de «la boîte à chocolat»




"Clausura" d'attaque. La première journée du championnat a livré quelque surprise, comme la défaite à domicile de San Lorenzo face aux Newell's Old Boys de Rosario, qui se battent pourtant pour le maintien (la relégation en D2 se calcule sur les deux championnats). River Plate a assuré face au Gimnasia de Jujuy (2-0), tout comme les champions d'ouverture de Lanus face à l'Independiente (1-0). Mais les deux beaux matchs de la journée furent le nul de Boca Juniors sur la pelouse du Central de Rosario (1-1, splendide égalisation du Rosarino Killy Gonzalez) et le gros score de Velez Sarsfield et Colon (4-3).






Débuts de Copa inquiétant pour River et San Lorenzo
. Les deux clubs de Buenos Aires sont les grands perdants des premiers matchs de poule de la Copa Libertadores (en attendant Maracaibo-Boca la semaine prochaine). Les Platense se sont inclinés 2-0 à Lima, face à l'Universidad San Martin, tandis que San Lorenzo, champion du "Clausura'07", a plié sur le même score à Caracas. A noter aussi la probante victoire des Brésiliens de Cruzeiro contre les Vénézuéliens du Real Potosi (3-0). Un bon bonus brésilien…



La fuite des cerveaux.
Intéressante analyse sur le foot argentin du journaliste Paul Newman (aucun lien), dans l'Independent. Il décrypte ainsi les raisons de l'exode massif des jeunes talents argentins vers l'Europe, du aux séquelles de la crise économique. Mais il se veut optimiste sur les chances de renouveau du championnat national, grâce à une réduction des départs ou des retours plus nombreux au pays. Lire aussi  un autre article de Paul Newman sur «le miracle du sport argentin» en cliquant ici.

09/02/2008

Lanus et Arsenal rejoignent les grands de la "Libertadores"

On connaît quasiment tous les qualifiés pour la phase de poules de la Copa Libertadores. Les Colombiens de Boyaca Chico et les Chiliens de l'Audax Italiano vont se disputer le dernier billet, après un somptueux match aller (4-3). Les Argentins de Lanus et d'Arsenal, ainsi que les Brésiliens de Cruzeiro ont peiné, mais rejoignent finalement le tour final. Les Péruviens de Cienciano seront les "petits poucet" de l'épreuve. Petite playlist vidéo de tous les matchs de cette Intertoto latino…


03/02/2008

Lanus piégé!

A y est, la Copa Libertadores, c'est vraiment parti. Et si les Argentins de l'Arsenal de Sarandi ou les Brésiliens de Cruzeiro ont plutôt assuré leur match aller de qualifications pour la phase de poule, Lanus n'a pas résisté à l'altitude bolivienne. Les champions du dernier championnat d'ouverture argentin ont concédé une défaite qui fait tâche, face au club d'Olmedo (1-0, certes à 2.700 m d'altitude). Avant les matchs retours mardi et mercredi, pour les amateurs de "Gol, Gol, Gol, Gooooooool" et les nostalgiques des buts de cour d'école, voici une petite playlist des buts marqués lors de cette Intertoto latino



 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu