Avertir le modérateur

27/05/2008

Abonnez-vous, qu'il disait …

Rapidement, un petit lien commercial pour les lecteurs de la Tertulia qui sont aussi accros d'info… J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur, c'est quand même ce site qui me fait vivre, et je suis très fier d'y travailler. En plus, je la trouve assez réussie, cette pub… Enfin, faut quand même penser à passer sa souris dessus pour que ça marche…



Pour lire une sélection d'articles en accès libre, on peut cliquer ici. Et pour s'abonner, il faut cliquer ici

05/05/2008

L'effet L'Equipe

Un petit post rapide, pour saluer les amis du Vestiaire, et notamment leur correspondant au Pays de Galles, Seb Duval. Et l'occasion de relever le retour de la saison du Mercato, avec ses infos en bois, ses révélations qui ne se réalisent jamais et ses "exclus" à deux balles. Dernière rumeur en date: Zidane aux Queen's Park Rangers, le sombre club glauque de Londres repris par l'inénarrable Flavio Briatore. En fait, il s'agit juste d'un communiqué énigmatique sur le site des QPR, annonçant «l'aube d'une ère nouvelle», qui s'est transformé en info-transfert à la con, par la grâce du People on Sunday. En France, tous les amateurs estivaux de "bible du football" appelle cela l'effet L'Equipe.

Une génération entière de désormais trentenaires avait déjà été traumatisé en 1989 par la une "Maradona à l'OM" (sans "?"). Depuis, c'est chaque été et chaque hiver la même chose: des infos certifiées 100% crédibilité qui finissent dans les méandres amers de nos regrets enfantins. Dernière illustration en date: l'échange Ben Arfa / Nasri. Ou comment une blague de Pape Diouf en apparté devient un transfert qui va se faire… Franchement, ils doivent avoir une cellule spéciale "plus c'est gros, plus ça passe" au service foot de L'Equipe. Là encore, big up au Vestiaire, qui exprime exactement le fond de la pensée tertulienne… 

Je sais pas vous, mais moi j'ai déjà arrêté d'acheter le "Spécial transferts" de France Football depuis cinq ans et je commence à en avoir marre de vivre la même chose avec le plus grand quotidien de France. Pour ce genre de spéculations un peu déconnantes, il y a les sites internet spécialisés. Plutôt lire les mythiques Foot-mercato, mercato 365, mercatofoot, 100% mercato, mercato et roquefort, jamais sans mon mercato, au théâtre ce soir avec Marthe Mercato…

30/04/2008

Rendez-nous Gilardi!

651250394.jpgTexto reçu à 22h 12, à quelques minutes de la fin de Manchester-Barça: «Je ne vois qu'une explication, Christian Jeanpierre et Thierry Henry sortent ensemble». Effectivement, ça a été assez pénible ce match. «Thierry Henry va devoir entrer en jeu pour faire gagner Barcelone», «Ah, ça y est, Thierry Henry se prépare», «Ah la la, Thierry Henry s'echauffe», «Aïe, Thierry Henry se rassoit sur le banc». Enervant.

Puis vinrent les «Le voilà! Thierry Henry entre en jeu!» ; les «Ah la la, le match pourrait maintenant basculer» ; puis le magnifique «Premier ballon!!! Ah non, c'est Abidal…»  Irritant.

Enfin, de simples «Thierry Henry!!!» à chaque touche de balle du réserviste du Barça, précédant à chaque fois une frappe pourrie, une perte de balle ou un corner contre son camp… Gonflant.

Au fait, il va commenter l'Euro, Christian Jeanpierre? 

16/04/2008

Un mois avec sursis

Evidemment, je plaide coupable. Depuis cinq semaines, rien. Oualou, queud, nib. La faute grave du pseudo-blogueur qui était sûr que c'était gérable. Trop dur. Pas assez de temps. Rien à voir toutefois avec "le stress du blogueur de fond". Juste que commencer un nouveau boulot le nez dans le guidon, qui plus outre quand on quitte le "milieu" sportif, ça vous ôte bien malgré vous le goût de la tertulia.

La lose. Comme Moussilou qui signe à l'OM en pensant qu'il arrivera bien à grapiller quelques minutes de jeu par-ci par-là. Et en fait non.

Pourtant, c'est pas les sujets qui ont manqué. Même si, à ma décharge, le Tournoi des VI nations s'est terminé sans grande passion et que Montpellier a retrouvé son rang d'équipe de milieu de tableau en Top 14. Ça aide pas à la motivation. Si en plus on ajoute la routine des phases de poules de la Copa Libertadores. Et enfin la toute nouvelle rédac' sport de 20 Minutes qui se met à la brève "tertuliaque" (big up, les gars!, même si vous tuez le métier).

Mais quand même…

Tsonga est retombé dans l'anonymat statique de sa sciatique, le River qui prend les rênes du Clausura argentin, Liverpool-Arsenal en quart de la Playstation League, le Stade Toulousain en Hcup et Clermont en Top 14 qui jouent les avant-gardes de Marco Lièvremont, le badge "pour un monde meilleur" aux relents de slogan totalitaire, Boonen qui nous refait l'enfer du Nord…

Enfin, maintenant Paris-Roubaix s'appelle "bienvenue chez les chtis". Même les pavés, sur France 2, y sont devenus aussi sympas que Dany Boon. Parce qu'entre-temps, il y a eu la banderole. Non, pas celle-là… LA banderole.


Une espèce d'émotion ultra-consensuelle tellement démesurée, quand on voit comment sont enterrées les affaires de racisme, qui, pour dire les choses, finissent par gonfler. Au point de ne pas être forcément en désaccord avec cette vidéo des Boulogne boys. Et franchement, de la part d'un gars qui se dit de gauche, qui supporte de l'OM et qui a vécu deux années d'extase en Nord-Pas-de-Calais, ça fait drôle… On se met même à trouver des Niçois marrants…

 

6b6dde6e4f82a1eab37ef740d7740fbc.jpg

  Lors de la réception de Lille, une semaine après le drame chtimérique 

 

Bref, toutes ces élucubrations de retardataire pour dire que quand on participe au lancement d'un nouveau site (pour s'abonner, c'est ici) et qu'on suit l'actualité politique, ça cause moins sport qu'autour du baby de 20 Minutes. Il y a bien quelques phrases 987a6f6f0c469df6e2fe8a5098ca8e33.jpgéchangées avec Razzy Hamadi sur le parcours de l'OM, ou un échange avec François Asensi sur l'équipe de hand de Tremblay biens moins forte que celle de Montpellier. Ou encore un dialogue avec Safia Otokoré, qui m'a appris que le grand Didier a joué à Sochaux. Mais ça nourrit pas un blog… Quoique… vous vous souvenez de Didier Otokore?

 

-------------------------- 

Bref, maintenant que le coup de feu est passé, il est temps d'en finir avec la séance de rattrapage auto-déculpabilisante et de reprendre le cours de la tertulia. Sur un rythme moins soutenu, mais en étant solide sur ses fondamentaux. Y a les classiques cyclistes qui ont repris, la Copa va arriver en phases finales, l'Euro se profile, Montpellier se rebiffe en top 14. Et puis y a toujours des trucs à la con. Comme un ping-pong version Matrix, par exemple…

07/02/2008

Balbirturique

0331f4d4ff230b6e74b72cb9d43469d3.jpgBon, c'est vrai que cet appel d'offres de la Ligue signifie la fin pour les téléspectateurs de voir les buts de L1 gratos. Mais franchement, se taper Carlier et Courbis le dimanche matin, ça devenait franchement indéfendable auprès de nos  chères et tendres… En plus, les buts du championnat, on peut les mater dès le samedi soir sur Dailymotion (et sur 20minutes.fr). Et puis il y a un moment où faut arrêter avec la résistance au libéralisme dans les droits du foot. Ou alors on propose un service des sports de qualité. Pas Daniel Lauclair sur les bords de la pelouse.

Nan, cette nouvelle, elle fait juste plaisir pour Denis Balbir. Imaginez le gars, il quitte Canal (la gache en or) pour faire le kéké gominé en plateau, genre présentateur vedette. Avant, il hurlait avec un certain talent "façon latino", certes pour un tir qui finit en touche, sur la chaîne qui a réinventé le traitement du foot à la télé. Maintenant, il se tape les vannes de Patrick Montel à la machine à café et se la joue fossoyeur de presse alternative quand on écorche son melon. Et voilà que son émission, France 2 Foot donc, va s'arrêter dès l'an prochain pour filer sur… Canal. C'est mesquin, mais ça me fait rire…

Coup de grâce, Daniel Bilalian assène au sujet de son avenir:
«Chez nous, il y a pas mal de boulot. Les journalistes peuvent passer sur nos autres émissions comme «Tout le sport» ou «Stade 2». Quant à Denis Balbir, il restera notre commentateur de premier plan, pour la Coupe de France et la Coupe de la Ligue, la Coupe d’Angleterre et, plus près de nous, la finale de la Coupe d’Afrique des Nations.» Avec Gérard Holtz en consultant?

30/01/2008

Soutien à Sacdefiel

e71fc700480e29ed298f390b826e2744.jpgC'est une bien étrange histoire qui est en train d'arriver aux Cahiers du Football, qui fête ce mois-ci leur dixième anniversaire. Le magazine «de foot et d'eau fraîche» se voit attaquer en diffamation par Denis Balbir, présentateur gominé de "France 2 foot" (comment ça vous connaissez? Aaaah, c'est vous qui regardez…). Problème, le journaliste attaqué pour "injures publiques" n'est autre que le remarquable Jean-Patrick Sacdefiel. Soit un chroniqueur… imaginaire. Incarnation de la mauvaise foi de bon aloi, prompt à dire tout et n'importe quoi pour provoquer et, parfois, appuyer là où ça fait mal. Une galéjade en somme, un lâchage "pour de rire", qu'il est impossible de prendre au sérieux. Sauf que là, ce journaliste fictif pourraît être condamné, et Balbir ne demande rien moins que 50.000 euros. Et là c'est moins drôle…

Plus d'informations sur l'affaire Sacdefiel, sur le site des Cahiers 

Ça me Tsongave un peu…

Alors oui, Jo-Wilfried Tsonga est une bête de tennis. Le genre de gars qui fait des coups incroyables, qui a l'assurance d'un favori et qui a la tête sur les épaules. Bref le truc qui est plus arrivé dans le tennis français depuis les mousquetaires… Mais le côté "héros français" attendu comme le messie, le parallèle avec Noah ou, pire, Mohammed Ali, et ben ça me (Tson)gave un peu. Même si, répétons-le, il a évidemment joué comme un ouf et on ne s'en lasse pas…



Dans l'unanimisme médiatico-footix ambiant, on oublie un peu facilement certains écueils de la "déification Tsonga". D'abord, ça reste un finaliste de l'Open d'Australie, LE tournoi où la surprise est reine. Qui se souvient de l'obscur Johansson, vainqueur en 2002, ou des sombres Rainer Schüttler et Tomas Enqvist, finalistes en 2003 et 1999. Même le brillant Baghdatis (récemment nommé ambassadeur par l'Onu pour la paix, en dépit de sa haine anti-turque), finaliste en 2006, n'a pas vraiment fait de grands trucs depuis. Jusque là, des Leconte, Pioline ou Clément, on en a déjà vu récemment en finale de Grand Chelem.

Ensuite, la facilité du thème "on a trouvé l'héritier de Noah" est un peu fatiguante. Le mec est né au Mans, n'a jamais été au Congo et ne semble pas être dans un trip mi-revendicatif mi-fêtard comme le héros de 83. Tsonga, c'est plutôt la force tranquille, qui a certes refusé de rejoindre le team Lagardère pour rester dans le giron fédéral, mais qui est parti vivre en Suisse (ce que Noah a également fait, pour le coup). Enfin, il a un jeu bien plus efficace, mais bien moins flamboyant, que le préféré des français en son temps.Et puis quoi, c'était pas déjà Gaël Monfils le nouveau Yannick?

9e227512788cdd1d62c6a0516f2e7611.jpgPas vraiment un Mohammed Ali non plus, le Jo-Wilfried. Ou alors, il faudrait voir à pousser plus loin le mimétisme. Déclarer qu'il n'irait jamais se battre en Irak car aucun Irakien «ne l'a traité de nègre», ou s'engager politiquement et accepter d'en payer les conséquences. Pas seulement sautiller et mettre des coups de poings dans le vide en entrant sur le court.

Enfin, faudrait pas faire de Tsonga un nouveau Chabal. Une espèce de baraque talentueux qui, bien malgré lui, se voit déposséder de son aura et de, plus grave, de son plaisir de jouer, au profit d'enjeux patriotiques et sportifs qu'il va devoir assumer comme on est investi d'une mission nationale. Est-ce vraiment l'idéal pour quelqu'un qui s'est déjà coltiné toutes sortes de sciatiques, hernies et autres lumbagos?

24/01/2008

«L'Equipe» taille ducon

Loin de moi l'idée de m'ériger en Acrimed de la Bible du sport, mais là quand même c'est trop! Ce jeudi, le plus grand quotidien de France (bien que 20 Minutes soit passé devant en nombre de lecteurs) a fait le titre de trop. «Lyon taille patron». Pourquoi cette expression éculée et passe-partout, que l'on retrouve environ 111.000 fois sur "Google"? Certes, on a évité le «Lyon rugit encore» ou le «Lyon éternel», mais quand même, ça énerve…

Toutefois, cette titraille flemmarde n'est rien comparée à cette expression anodine lâchée par le "journal qu'on lit forcément en premier le matin avec le café", le dimanche 20 janvier dernier, en ouverture d'un papier de présentation de la CAN: «le Ghana, pays le plus discipliné du continent africain». Et de craindre le jour de la finale une "accroche" du style «les meilleurs représentants de ce football dansant et toujours imprévisible»…  On lance les paris? 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu