Avertir le modérateur

19/04/2009

Sacrés Crocos

bagarre-reims-nimes-les-crocos-n-en-reviennent-pas_25093.jpgAlors que l'on se repaît de la fin de championnat surjouissive qui s'annonce (Viva Brandaõ et "Vive la crise, camarade Aulas!"), on ne résiste pas à l'envie de causer prioritairement de L2. À force de donner dans le fair-play, certes sincère mais qui fait quand même un peu mal, on allait oublier pourquoi on détestait autant les Nîmois. On avait déjà gardé dans un coin de tête les insultes racistes contre ses propres joueurs. Ce coup-ci, c'est d'une autre spécialité des inquiétants voisins qu'il s'agit: cet art consommé de la baston miteuse, cette incroyable propension à se "filer comme des picharagnes", comme aux plus moches heures des fin de soirée trop longue et arrosée à la Scatola de Port-Camargue.

Parce qu'évidemment, si les Crocos répondent toujours présents quand il s'agit de destabiliser l'épopée classieuse de Montpellier vers la L1, au moment de jouer un match décisif pour le maintien à Reims, et ben y a plus personne. Défaite 2-1, avec un horrible maillot vert sur les épaules, comme d'hab "c'est la faute à l'arbitre", et Luis Fernandez nous gratifie d'une belle chevauchée victorieuse. El loco "on fire"…



Alors du coup, comme quand le Nîmois constate au petit matin qu'un Montpelliérain rentre avec la nana qu'il convoitait, et ben ça se finit en baston. Même si pour le coup, ce sont les Rémois qui ont pété les plombs. Logiquement, on devrait être solidaire contre cette agression du Nord de la Loire. Mais non. Le fair-play ok, mais ne pas se réjouir face à une nouvelle démonstration de la lose légendaire gardoise, faut pas déconner. Images amateurs ci-dessous, dont on peut voir une version Canal, au bout de 15'30 en cliquant ici. À la nîmoise…

18/04/2009

Pré haletant

Ce titre aux consonnances de rugby chicos parisien, avant de filer à Jean-Bouin pour voir le big match du MRC chez les stadistes de la capitale, afin d'introduire un post saluant pourtant de nouvelles excentricités footballistiques sur les pelouses du monde. Videopanorama insolite d'un ballon qui ne tourne plus rond…

Triple-péno. Si on était joueur de Peterborough, on aurait un peu les boules après le match sur le terrain de Milwall, cette semaine en D2 anglaise. Comme le sentiment d'un arbitre contre soi et d'un gardien qui brille pour rien…



Président vs corps arbitral.
Comme aux plus belles heures d'un France-Koweit '82 envahi par des cheikhs en bois, le président du club brésilien de Guaratini joue au streaker habillé et menaçant. Et on comprend le comportement des hommes en noir et jaune, aussi destabilisé que craintifs face au pétage de plomb du technicien nietzchéen…



Droopy Wenger se lâche. Lors de la qualif européenne d'Arsenal contre Villareal ce mercredi, un moment aussi rare que grâcieux: le pas de dance de Mister Arsene Wenger. Attention, ces images peuvent choquer…




Bien mal assis.
Dans le même match, une autre icône tacticienne s'est brisée avec Pellegrini, le coach de Villareal, qui perd toute sa classe d'entraîneur en tombant de sa chaise…



Arrosage intempestif.
Mais qui a licencié le jardinier, avant ce match de championnat tchèque? Douche froide pour les enfants jouant un milieu de rideau, à la mi-temps de FC Brno-FK Baumit…



Allez, zou, on file à Jean-Bouin, plein d'espoir. Il devrait pleuvoir, c'est bon pour nous. Et si on prend une rouste, on pourra quand même compter sur une belle mailloche, comme l'an dernier. Rhaaaaa, l'immense deuxième latte géorgienne Mamuka Gorgodze, qui fait reculer Pascal Papé…

EDIT D'APRES-MATCH: On a perdu de peu, mais l'essentiel est sauvé, on a gagné le match de la chambre en tribunes…

17/04/2009

Lose et re-lose

La soirée d'hier fut placée sous le signe du "Déjà vu". Marseille qui prend un but à la con d'entrée, nous faisant repenser au pire scénario d'un grandiose OM-Sion de 95 (l'époque D2/Cascarino, où l'aller s'était déjà soldé par un 0-2), et finalement conclu par un 3-1 rageant (hélas pas de vidéo, juste une feuille de match). Là, au moins, les Phocéens n'ont pas échoué à un but de la qualif, préférant mettre à côté leurs 28 occases et leurs regrets de côté, pour le seul plaisir de faire enrager Jean-Luc Ferreri (qui est officiellement devenu encore plus horripilant que Thierry Roland sur M6). Et aussi de montrer qu'ils avaient largement le niveau, mais qu'ils préféraient se concentrer sur le championnat.

En revanche, le PSG a bien perdu, sans le faire exprès, nous offrant en prime une vraie paramnésie footballistique, grâce à Mickaël Landreau, qui vieillit autant que nous et c'est bien triste. Superbe but casquette, sur sa ligne…



Et là, comme un flash-back, on repense au même, lors d'une demi-finale de Coupe de la ligue'08, contre Auxerre. La même…



 

 

16/04/2009

Aulas, sors de ce corps!

Noves.jpgPas encore eu l'occase de revenir sur l'élimination du Stade toulousain en H Cup. Un match terne, sans génie offensif où le cuir a brinquebalé de chandelles en coup de pied de déplacement. Un match dominé mais perdu par des Toulousains infoutus de prendre les ailes et de déborder un club à qui ils en mettaient plus de 30 l'an dernier. Les raisons de l'amère défaite sont très bien expliquées par Le Pilier et Nice Rugby. Mais ce qui commencent à nous coufler, bien plus qu'une défaite contre plus malin que soi, c'est l'attitude de Guy Novès. D'un gars gonflé dans l'univers de la gonfle, le manitou stadiste est passé au stade gonflant.

Et que je râle sans cesse sur la sélection nationale. Et que je mets pas au repos les internationaux entre deux match du Tournoi. Et que je chambre, non sans raisons mais avec morgue, les Montpelliérains qui se découvraient trompettes… Mais après tout, il est encore dans son rôle de stratège fort en gueule et dégoulinant de génie, le Novès. En revanche, quand Guitou il nous la joue mauvais perdant honteux, et ben c'est trop…



Novès le magnifique s'est transformé en pleureuse ingénue (on peut écouter un autre extrait ici en conférence de presse, ou lire l'interview fielleuse dans Midi Olympique). M'enfin, comme si on ne le savait pas, que cette enflure de Chris White serait plus sévère avec les Rouges et _41173999_noves203.jpgNoirs! Lui qui symbolise "l'arbitrage à l'anglaise", que pourtant bien des clubs français ont surmonté jusqu'ici…

Et quand il mégote sur un hypothétique essai de Dusautoir, où par ailleurs la vidéo ne règle encore une fois rien du tout, on croirait entendre Jean-Michel Aulas. La même mauvaise foi absolue, doublée d'un manque de fair-play qui déçoit franchement.

Toulouse avait retrouvé son jeu aéré et perpétuel en même temps que l'humilité et l'éclosion progressive de nouveaux espoirs formés au club, après une période de 3 ans de disette et de remise en question. Avec la défaite du Millenium, c'est un Toulouse trop sûr de lui et au jeu étriqué qui a refait jour. Un Toulouse qui retrouve ses instincts de pilleur des talents de la concurrence (Maestri et Picamoles déjà promus au banc des Sept-Deniers l'an prochain). Comme Lyon en L1.

8.jpgRuse de l'histoire, l'ogre tOLosa se rend au Vélodrome ce samedi, pour affronter Toulon. Il y a 25 ans, les minots de la rade d'alors s'étaient inclinés, contre le Stade en finale du championnat, au terme de prolongations aussi cultes que dantesques (19-19, devenant 34-22).

Sur la pelouse du Parc des Princes, un ailier gauche allait bientôt toucher le premier de ses deux Brennus. C'était Guy Novès…

 

Prophète en son pays

Au Sporting Tertulia, on ne sait pas trop quoi penser de Cristiano Ronaldo, oscillant entre détestation de la plongeuse et admiration pour le dribbleur enfantin et malin. Mais quand même globalement, on le déteste. Sauf que là, respect. Boucler le match et la qualif en demi au bout de six minutes, faisant taire la foule du stade du Dragão de Porto, comme Moïse ouvrant la mer noire. Dans la stupeur et l'incrédulité admirative (enfin, il paraît), ça pose un homme. Et dire qu'il y a encore quatre ans, il se rendait sur le pré hostile du Dragão avec Sporting de Lisbonne… Quand, en plus, il réalise son châtiment d'enfant prodigue par une minasse de 35m, (enfin) efficace et sans grigris dispendieux, on s'incline totalement…


C. Ronaldo 1:0 gegen FC Porto - MyVideo

Pour la petite histoire, si l'on en croit les statistiques officielles (trouvées sur le live du Guardian) et après conversion, la frappe du Portuguais a été décochée de 36m (39,6 yards) et s'est élevée à… 103,3 km/h (64,2 miles/h).

15/04/2009

Encore plus fort que Chelsea-Liverpool…

Evidemment, on ne s'en remet pas de cet incroyable Chelsea-Liverpool digne des années 60, où la preuve est faite malgré Aulas que quand on joue sans calculer, et ben même si on perd à la fin, on est un grand club. Pour le plaisir, on peut se remettre dans l'ambiance en revisionnant ici les huit pions d'enfer. Mais on a trouvé encore mieux, une nouvelle fois du côté de la perfide Albion. Cet épique Bristol Academy-Leeds Badgers, le week-end dernier, conclu sur le score de 284-255. Faut dire qu'il s'agit de match le plus long de l'histoire (36h!). Mention spéciale pour le dénommé Mc Phee, qui termine soulier d'or de la rencontre, avec… 75 buts.



Et là où c'est encore plus culte, c'est que ce match mi-charité mi-Guiness book était parrainé par Ian Rush, mythique attaquant gallois des années 80, qui a fait rêver tant et tant les scousers de Liverpool, à qui il a forcément manqué hier soir, au moment de mettre le but décisif…



13/04/2009

Pétages de plomb en tout genre

Séquence mauvaise foi brutale, pour célébrer ce lundi Pâques. Avec délectation, le Sporting Tertulia rend hommage aux aventuriers de la boîte-à-gifle perdue qui, à travers le monde, ont redonné un teinte d'excès crétin au sport global-lissé du nouveau millénaire. Vidéo-panorama autour de l'instinct primal, qui a flotté ce week-end sur les terrains de jeu…

Un bon derby turc à l'ancienne. On se l'était mis dans un coin de la tête, ce Galatasaray-Fenerbahçe, comme étant susceptible de dégénérer. Et ben y a pas à dire, le Bosphore ne nous donne jamais tort, et c'est vraiment fort. Petite algarrade générale un brin pathétique au niveau de l'engagement physique, entre vaines intimidations et petites claques un peu ridicules, si ce n'était la furia inquiétante des ultras Sang et Or de "Cimbom" (le surnom de Galatasaray, mais j'sais pas pourquoi…)



Roumailloche. En revanche, on ne peut pas dire que le Dinamo Bucarest et le Farul Constanta trichent, quand leurs joueurs décident de lancer une "générale". Agressé par les Sharks, les avants du de la capitale ont répondu, notamment en visant les joueurs d'origine géorgienne. Bilan: 9 blessés. Au bout de six minutes de jeu…



Craquage de bord de touche.
Comme un Fred Antonetti qui joindrait l'acte à la parole. Ce dimanche en championnat de deuxième division Pauliste, l'entraîneur brésilien des Comercial Ribeirao Preto, Pedro Santilli, a fait très fort dans l'explosion de fusible, lors d'un match contre le Gremio Catanduvens. Je bourre un adversaire, je met un taquet sur le menton de l'arbitre, et je quitte le terrain avec le ballon sous le bras…



Tiger Boobs. Pour se remettre de toute cette violence, rien ne vaut la tendresse, bordel! Même si elle est un peu bourrue, comme celle exprimée par ce spectateur de l'Open d'Augusta, qui ne peut se retenir d'exprimer sa joie de voir Tiger Woods rentrer un put. En malaxant vigoureusement le sein de sa femme…



Une scène très con, mais qui nous fait de suite repenser à ce bourrin de supporter de Chelsea, le 24 août dernier

12/04/2009

Plus belle fut la chute

"Puis-je, monsieur, vous proposer mes services, sans risquer d'être importun?". Tout est dit dans la phrase d'introduction de La Chute de Camus. Flecha puis Hushovd dans le rôle du service proposé, Tom Boonen dans celui de l'importuné devenu opportuniste. Le Belge remporte son troisième Paris-Roubaix en domptant la chaussée du carrefour de l'arbre et les pavés de Luchin, en sacré flahute souverain chez les Nordistes



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu