Avertir le modérateur

11/04/2010

Un Varga qui mérite d'être connu

En passant, un rapide hommage à Zoltan Varga, surclassieux milieu offensif hongrois. A dire vrai, on n'en avait jamais entendu parler jusqu'à son décès, ce samedi. Mais le gars a un gros potentiel de footeux mythique. Rien que sa mort… Sur un terrain, en plein match de vétéran. Il avait 65 ans, des allures de Johan Cruyff magyar, des dribbles saccadés et somptueusement déguinguandés, et un palmarès qui émerveille, avec des clubs qui font rêver. Après avoir gagné quatre titres  et une coupe des villes de foire'65 avec Ferencvaros (en claquant la Juve chez elle en finale), il fuit le communisme en 1968, également auréolé d'un titre olympique et d'une troisième place l'Euro'64.

Zoly Varga, ce sont alors des choix de carrière confinant au sublime. En commençant par le Herta Berlin, où il chope deux ans de suspension pour corruption, ce qui ajoute de la complexité au héros, qui déployait alors une élégance rarement vue sur les prés de Bundesliga…

Plutôt que de ne pas jouer, Varga file en Ecosse, à Aberdeen, où il sera considéré comme une légende en seulement une trentaine de matchs joués. Enfin, il est souhaité par l'Ajax Amsterdam comme successeur du roi Johan, mais se plante et finit en Belgique à Gent, après un passage au Borussia Dortmund. Après la retraite, il se finit comme entraîneur réputé, revenu au pays de Pal Sarkozy pour accompagner la décrépitude du cuir hongrois (Ferencvaros, Honved, Dunaferr). Mémorable, forcément mémorable…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu