Avertir le modérateur

27/07/2009

Le tour de la question

contador-est-a-l-heure_newsletter_large.jpgComme une mauvaise fréquence. Le tour est terminé et quoi qu'en dise la sainte alliance France 2/L'Equipe, au spleen de retour de la suspicion s'est ajouté l'ennui désabusé. Celui d'un Venoux où on avait misé sur un Armstrong devenant enfin culte en nous faisant une Tom Simpson. Au lieu de ça, on a eu droit à "Lance au pays des merveilles", avec la plus laide des ascensions d'une des plus chiantes des Grandes Boucles jamais vécues. Ambiance mitan de l'ère Indurain. Mais pour not' quotidien sportif imposé, bien aidé par l'horripilant duo Adam/Fignon, la fête était au contraire parfaite. Rien à signaler, on a dormi tellement il y avait de descentes, mais les ventes sont en hausse. Show must go on.

Le plus marrant, c'est d'entendre les mêmes en faire des tonnes sur le "scandale des combinaisons" en natation, refusant même de parler de records tellement c'est pas du jeu… En plus, comme dirait Goebels, plus c'est gros plus ça passe. On bat des records de V02 max, mais vu qu'il n'y a eu aucun contrôle, c'est que c'est bon, on le tient notre tour du renouveau, et cassez pas les couilles, les sceptiques!

goubert.jpgPerso, dans notre panthéon à nous, on retiendra la 16e place de Steph Goubert, l'éternel équipier increvable "à l'ancienne", qui clôt une carrière de puceau magnifique. Mais aussi les assauts désespérés mais classieux d'un Carlos Sastre méprisé, alors qu'il pourrait bien être le seul vainqueur du tour à avoir été réglo sur ces 15 dernières années. Ou encore la froide malice du maillot vert Thor Hushovd, devant ce bourrin de Mark "Man of the Man" Cavendish. Enfin, on ne pourra réprimer une certaine admiration pour Contador, même si même si, car se faire le Armstrong et tout Astana en plus des Schleck brothers, ça force quand même le respect.

Au final, le moment le plus symbolique de ce tour aura été l'hymne raté du bouquet final. Sur les champs, dimanche, sous les yeux incrédules de Contador et des présentateurs de la télé espagnole, l'inconscient prenait le pas sur la réalité. Et c'est l'hymne danois qui a retenti. Comme pour souligner davantage le décalage entre la perception et notre réalité…



Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu