Avertir le modérateur

31/03/2009

Grobbelaar et la manière

Rhaaaaaaaaaaa, Bruce Grobbelaar! Le mythique gardien du Liverpool des années 80 a refait une apparition dans l'univers des Reds, en participant à la très mièvre chanson-hommage en mémoire des victimes de la catastrophe d'Hillsborough, il y a 20 ans. Intitulé "Fields of Anfield Road", le clip est "craignos-classicos", mais durant quelques instants, outre les trombines de Dalglish et Aldridge, on aperçoit Brucie…




Le portier flamboyant de la Mersey a une histoire pleine d'excès, symbole du foot anglais des eighties, alcoolique et vicieux (la démonstration par So Foot). Une trajectoire de descente aux enfers puis de phœnix qui renaît de ses cendres. Nostalgie en vidéo des grands moments cultes d'un raciste zimbabwéen ayant grandi dans l'appartheid, devenu goal fantasque et fantastique, entre affaires de corruption et rédemption par le terrain et les bonnes œuvres, à 49 ans…

euro84shootouta5.jpg

En 1984, Grobbelaar entre dans la légende du ballon, en faisant le coup des "spaghetti legs" en finale de coupe d'Europe. Une séance de tirs-au-but oubliée dans le panthéon du Sporting Tertulia, que cette finale de Coupe des clubs champions entre Liverpool et la Roma (1-1, 4-2 t.a.b, la vidéo ici). Et pourtant l'attitude coupée-décalée de Grobbelaar va marquer une génération de goals gogols, capables de destabiliser le tireur par son attitude sur la ligne…
Où l'on repense, amusé, à Jerzy Dudek en 2005, pour Liverpool encore



Une dizaine d'années plus tard, "le Prince des clowns" est devenu vieillissant dans un Liverpool qui se réadapte aux compétitions européennes, après les suspensions post-Heysel. David James ne va pas tarder à lui piquer sa place, et il en a un peu marre de la nouvelle génération d'alors, emmenée par le rouquin Steve Mc Manaman. Alors il lui met des claques…



Sa fin de carrière tient plus du (Grobbe)lard que du cochon. Et touche précipitemment le fond, après un transfert à Southampton. Il s'y fait gauler par le Sun en flagrant délit de corruption. Condamné à payer 500.000 £.Ruiné, il ne lui reste que ses yeux pour pleurer ses belles années, qui l'ont fait entrer à jamais dans les tripes du kop d'Anfield…





Grobbelaar_Big.jpg Dernière trace retrouvée d'une retraite glauque d'organisateur de croisière pour golfeurs: une réapparition sur le pré en 2007, pour donner un coup de pub au club de quartier de Glasshoughton, au bord de la faillite. A 49 ans, Grobbelaar accepte de se faire chambrer par trois connards accoudés à la main courante derrière sa cage, qui lui demande de leur refaire le coup des jambes en spaghettis. Tout ça pour sauver un club de quartier. Et parfois, il accepte même de le refaire. Ça pardonne beaucoup de turpitudes…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu