Avertir le modérateur

03/02/2009

La solitude du juge de touche

En passant, un hommage aux juges de touches, ces souffre-douleur permanent d'un public avide de pouvoir expier sa rage sur un bouc-arbitraire à portée de main, ou de joueurs trop heureux de pouvoir lâcher des gros tacles en bout de ligne dans l'espoir d'accrocher un "homme au drapeau" dans sa glissade.

Deux exemples cruels de cette vie infernale sont venus s'ajouter à la longue série d'exemple de persécutions aux sous-arbitres, à laquelle l'auteur de ces lignes confesse coupablement avoir dans sa prime jeunesse contribué, en envoyant ses lunettes sur l'un deux (lors d'un MRC-Biarritz scandaleux, faut dire… Ptain, en fait c'était y a juste 5 ans…)

Donc, la corporation du long de ligne a encore connu deux épisodes mouvementés de son rapport aux autres composantes du jeu de ballon. Aux Pays-Bas, un hors-jeu non-sifflé se traduit par un bon coup d'épaule un peu brutasse d'un supporter mécontent de De Graafschap. Au Portugal, on est plutôt de l'école du tacle joyeux et sans vergogne, avec sourire dans la foulée, genre Bruno Mendes du Benfica Lisbonne. "Désolé m'sieur, j'vous avais pas vu et j'avais très envie de me jeter comme un con sur cette herbe mouillée". Dur métier…




Commentaires

Dans le civil, ils sont huissiers, les juges de touche.

Écrit par : Fran | 04/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu