Avertir le modérateur

10/10/2008

AEK c'est extra (et cætera)…

AEK-Athens-256x256.pngVoilà, les vacances sont finies. Une semaine loin de France, avec quelques maigres L'Equipe à se mettre sous la dent. Soit les rares moments d'irritations de mon séjour athéno-mykénien, entre "exclusivité pourrie" (Deschamps au PSG, la Une + deux pages sans une info) et (re)acharnement anti-Domenech aussi ridicule que précieux. Pendant ce temps où le quotidien sportif s'apprête à recirer les pompes d'Armstrong, mon quotidien au pays du Dieu Nikos Galis n'a fait qu'effleurer la tertulia sportive. Comme à chaque fois que je reviens d'un pays de foot (je parle de ces républiques récentes où la folie du ballon a conservé sa ferveur contestataire… et où l'on compte au moins deux clubs se tirant la bourre dans la capitale), je deviens supporter d'un nouveau fanion de losers.

J'y peux rien. C'est mon origine montpelliéraine. Attaché à un club de cœur, j'y garde toujours un œil tandis que la raison m'enjoint de supporter une autre équipe, une qui gagne ou joue la gagne. Qui a conservé ses racines populaires, dans un stade où il y a de l'ambiance et quelques connotations politiques un peu de gauche à la con, aussi. Bref, en France, c'est l'OM.

Et ben à l'étranger, c'est pareil. Il suffit que je discute avec un "local" et j'ai un nouveau classement à lire dans les pages "résultats étrangers". Il y a des soutiens évidents, un peu romantique, à des clubs de seconde zone qui connaissent parfois la gloire. Comme le Betis en Espagne (mais quand même le Barça), le Racing à Buenos-Aires (mais y a le Boca), Livourne en Italie (rhaaaa, la Roma), Besiktas à Istanbul (malgré le Galatasaray). Mais il y a aussi des certitudes ébranlées, dans le doux climat hellène…

 

S7301390.JPGS7301502.JPGS7301464.JPGS7301388.JPGS7301335.JPG

S7301426.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Et Giorgos m'a persuadé de me ranger derrière l'AEK (prononcer "aek", comme ça se lit), plutôt que le Panathinaïkos. Un "club de gauche", m'a-t-il assuré, et "pas un club de nouveaux riches". Bon, je les ai vu jouer le week-end dernier, de loin, à la télé. Défaite des Jaunes et Noirs 2-0 contre les Verts du "Pana". Pas terrible, niveau jeu. Mais l'ouzo était bon, l'amie Irène au sommet de sa forme, le souvenir des plages de Mykonos et du café frappé encore prégnant, tout comme la bière "Mythos" siroté au soleil couchant. Et des enfants jouaient au ballon au pied de l'Acropole. Alors, va pour l'AEK…



 

Une vidéo pour conclure et reprendre en douceur l'activité du Sporting Tertulia, qui se doit d'être digne de sa montée sur le podium de la "pseudo-influence made in Wikio". Avant de s'offrir quelques séances de rattrapage et de se caler devant le poste pour savourer les débuts de la H Cup (justifiant enfin ma redevance). Un petit coup d'auto-promo, juste pour saluer Alain Minc, dont la diatribe contre Mediapart a fait naître un grand espoir quand à mon avenir professionnel…

Commentaires

L'AEK, c'est aussi la patrie de l'ex-monégasque Zikos, insatiable milieu récupérateur.
Et c'est vrai qu'en ce moment il n'y guère que la H Cup et le 6 Nations pour justifier la redevance.

Pour Wikio, plus qu'une place ... même si je suis en chasse-patate derrière :-)

> Mouais… Quand on voit que le blog de foot de Libé est n°8 (alors qu'il n'a pas été remis à jour depuis… l'Euro), alors que les magnifiques du Vestiaire rétrogradent, je comprends toujours rien à leur classement, moi…

Écrit par : seville82 | 11/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu