Avertir le modérateur

28/07/2008

Ordre sans progrès

On avait déjà évoqué ici les excès de zèle de la police brésilienne, pouvant décider d'emmener au poste un joueur un peu trop énervé. Cette fois-ci, ce sont les forces de l'ordre de Rondonopolis qui ont été prises en flagrant délit de violence gratuite sur supportrice, lors du derby entre l'Uniao et Vila Aurora. Et quelquechose nous fait dire que les relents de la dictature de la fin des années 1970 continue de flotter sur la flicaille brésilienne. L'ordre sans le progrès, en somme, reniant la doctrine fondatrice du père Comte...



Commentaires

Je suis scandalisé par votre analyse. C'est la blonde qui attaque en premier, les ardents défenseurs de la loi ne font que se défendre. C'est normal qu'elle prenne un jaune.
Alain Sars

Écrit par : chmura | 28/07/2008

c'est vrai que les plus exités ont pas l'air d'etre les flics , il faut avoir bu pour s'attaquer à un flic avec matraque quand on fait 50 kilos tout mouillé.

Écrit par : taio | 29/07/2008

Ben j'ai pas du voir la même vidéo que les deux autres alors. parce que la c'est un manque de sang froid du policier doublé d'une cascade de violence gratuite.

Écrit par : bombastick | 29/07/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu