Avertir le modérateur

16/06/2008

Vive le Brésil dans l'Euro!

1220555275.jpgAprès son coming out turcophile, le sporting Tertulia poursuit sa déclaration d'amour à l'élargissement continental de la zone Euro. Par-delà les océans. Evidemment, on aurait préféré plaider pour la reconnaissance de l'Argentine, mais Trezeguet n'est plus qu'un chanteur parodique qui enchaîne les tubes, et Camoranesi est à la peine avec la Squadra azzura… Alors on va remercier le Brésil.

Décisifs depuis ce début d'Euro, les naturalisés brésiliens apportent une touche "Copacabana" à la compétition. Le Turquinho donne à son pays d'adoption un des meilleurs couloirs droit de l'épreuve (Mehmet Aurelio, qui se charge aussi de terroriser les vestiaires). L'Espagnolinho a déjà fait admirer ses cavalcades toutes en dribbles, avant d'offrir à "la Roja" un but de cinquante mètres dont il a le secret (Marcos Senna, avec Villareal, visible ici). Les Portuguinhos sont Deco, le génial meneur total du futur. Mais ils sont aussi grand défenseur pétri de classe et goûtant l'offensive. Membre de la charnière la plus littéraire du tournoi avec Carvalho, Pepe transforme par son seul jeu un jovial commentateur lusitanien en fou furieux latino…



Encore plus génial, le Poloniho est de loin celui qui renouvelle à lui seul le tempérament de son équipe. En quelques gestes techniques, gri-gri par ci ou exter' aveugle par là, Roger Guerreiro a donné un coup de jeune aux nostalgiques des fabuleux Zbigniew Boniek et Grzegorz Lato! Autre truc de ouf de Guerreiro, qu'on n'aurait jamais pu voir à l'Euro sans le Brésil (hormis peut-être avec Cristiano Ronaldo), la talonnade vers l'avant…




 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu