Avertir le modérateur

11/06/2008

Tout le monde joue, sauf nous

Maintenant qu'on a vu tout le monde jouer, un premier constat s'impose. Même si ça vaut ce que ça vaut et qu'on est quand même habitué aux équipes qui brillent en poules avant de se faire tondre en quart. Dans ce thème, il y a beaucoup à craindre pour les Hollandais et les Espagnols, habitués à jouer le rôle de losers magnifiques… Il n'empêche, on a quand même vu se dégager quelques philosophies de jeu. Et pour l'instant, la vache, ça joue!

Au top du top, les Oranje du roi Marco ont sévèrement claqué le beignet des champions du monde italiens (3-0). Football total, vitesse d'exécution, mélange jeunes fous/vieux talents, contre-attaques assassines… Et un but d'enfer signé Sneijder (revoir la vidéo en cliquant ici), qui rappelle le phénoménal pion de Bergkamp en 98. Un but rendu célèbre par le pétage de plomb du commentateur batave, le mythique Jack van Gelder…

 

Juste derrière, en raison des forfaits du duo d'attaque ex-soviétique, l'Espagne et son désormais fameux "tiki-taka" ont aussi impressionné face à la Russie (4-1). Passes courtes, mais longues cavalcades, milieux de terrains géniaux et David Villa (voir le deuxième de ses trois buts et le service caviar d'Iniesta en cliquant ici). Egalement bien en jambes, Allemands et Portuguais n'ont pas failli, assumant tranquillement leur entrée dans la compétition avec un maillot de favori sur les épaules. Avec beaux buts à la clé, une minasse de Podolski après un décalage ingénieux (voir la vidéo en cliquant ici) et un une-deux de gala conclut par Pepe (voir la vidéo en cliquant ici). Et la France dans tout ça? Oarf, trois fois rien. Une tête à deux balles d'Anelka à bout portant, un enchaînement sympa de Malouda et une frappe de minime de Benzema… Mais pourtant, on sait quand même qu'on va se qualifier à la fin, voire qu'on est foutu d'aller au bout…

Car à moins que le foot moderne connaisse un renversement de cycle aussi salutaire qu'inattendu, c'est quand même la France qui a adopté la tactique la plus convaincante de ces dernières décennies pour gagner un trophée. Faire chiant, ne pas attaquer et jouer à deux à l'heure. Vu l'effectif retenu, le père Raymond est cohérent (on ne répètera jamais assez qu'il est un ancien défenseur bourrin de chez bourrin, preuves ici et ) . Pourquoi qu'on ferait pas comme les Grecs en 2004, nous, d'abord?
(L'est pas mal non plus, le commentateur hellène…)



Bien qu'on essaie de le nier tant et tant, nous sommes devenus les Allemands qu'on abhorraient tant jadis. Pas une once d'envie de jeu, des coups de cul monstrueux, une confiance en soi inébranlable et on gagne à la fin. Bon, c'était surtout vrai à l'Euro 2000. Mais les Bleus ont depuis suivi la même trajectoire que nos Teutons détestés d'antan. Des déconvenues terribles (2002, 2004 comme les Allemands en 1998 et 2000) nous faisant tomber de notre piédestal et faisant marrer tous nos voisins qui nous détestent autant que l'on conspuait Littbarski… Une renaissance insensée lors d'un mondial pas terros (finaliste en 2006, comme les Allemands en 2002). Crépuscule d'une génération qui s'accroche et qui joue sur ses beaux restes…

Au dernier mondial, Klinsmann avait redoré le blason d'outre-Rhin en balançant les jeunes, en les faisant courir et frapper de loin, advienne que pourra. Résultat: un beau parcours, mais pas de gagne à la fin. Domenech n'est pas homme à agir de la sorte. Il a certes fait rentrer des jeunes, mais en les faisant jouer comme des vieux. On tient le nul, on prend pas de but et on va loin, point. C'est triste mais c'est comme ça. De toute façon, on ne sait plus jouer autrement…

Commentaires

Très bonne comparaison, nous sommes les allemands du 21ème siècle et manque plus à Coupet de sortir un peu trop à l'avenant sur un attaquant italien ou hollandais
:-)

Écrit par : seville82 | 11/06/2008

A côté des magnifiques, t'as les merdiques aussi, genre la France en 2002, on oublie vite...De toutes façons, vendredi on est fixés.

Écrit par : Fran | 11/06/2008

c'est pas faux mais les allemands n'avaient pas un magicien comme zidane dans leurs effectifs (voir bresil-france 2006) et a l'euro 2000 on a eu des coup de cul magnifique je vous l'accorde mais on peut pas dire qu'on produisait pas un football seduisant meme si on marquait peu les sequences de jeu etais pas mal du tout je trouve mais ce n'est que mon humble avis d'observateur

Écrit par : fethi | 11/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu