Avertir le modérateur

28/02/2008

Adios Agustin (au pays de Diego #5)

9608ade122b39527c3f48ba735234199.jpgLa retraite de Napoléon. Pire que celle de Russie, pour la presse argentine. L'annonce de la fin de sa carrière internationale par le mythiquissime Agustin Pichot a plombé l'ambiance, dans l'ovalie argentine. Alors que la fédération est sur le point de finaliser une série de test matchs contre l'Afrique du Sud en août, le demi de mêlée et capitaine lance sur Radio Mitre: «je suis très très très très proche de la sortie). Ça ferait pourtant un beau jubilé, pour le plus romantique des rugbymen…


Diego toujours plus loin. Apparemment bien remis de l'épisode de ses vraies fausses excuses à la Perfide Albion, D1OS a replongé dans la potacherie burlesque. Au point d'en écœurer un de ses plus grands fans, ainsi que le relate «La Nacion». Venu encourager jeudi dernier le tennisman argentin David Nalbandian lors de l'Open de Buenos Aires, Maradona a passé un set à traiter le Napolitain Potito Starace de "hijo de puta". Une demi-heure durant. Non stop. Et il a fallu que le fan déçu demande à l'arbitre de faire taire l'icône déchue. Mais Diego, il s'en fout. Nalbandian a gagné le match.


Lanus éclate le Colon.
LE match du dernier week-end dans le Clausura. Les champions sortants de Lanus tiennent le cap et signe le carton de cette troisième journée dans le derby du jeu de mot pourri contre Colon (5-1). Autre peignée, celle infligée par Estudiantes aux Newell's old boys de Rosario (5-2, les buts visibles ici). Boca (à San Martin, 2-0, doublé de l'énorme Palermo) et River (face à San Lorenzo, 2-0 pour le Millonarios dans le choc du week-end) ont aussi gagné. Au classement, tout ce beau monde fait la course en tête, derrière la surprise Velez.




Hasta la revolution, siempre. Les têtes tombent dans deux grands clubs de Buenos Aires. Le président des Boca Juniors, Claudio Pompillio, a été renversé. Mais quelque soit le successeur de celui que Diego avait traité de "bife de chorizo" (steak gras), ce sera toujours un ultra-libéral façon Aulas, car forcément proche de Mauricio Macri, l'ancien président devenu maire de la capitale. Les supporters du Racing sont eux descendus dans la rue, mécontents de la gestion de"l'Academia" de la banlieue de Buenos Aires. Et quand ils manifestent, ça bastonne et ça finit à 67 au poste…    


Vitali "robertocarlosise" en Copa.
Le Vénézuélien de Maracaibo balance une patate aussi lourde que flottante et permet aux siens d'obtenir le match nul (1-1) contre Boca Juniors en Copa Libertadores. Miguel Mea de son prénom remporte la palme du plus beau pion de la semaine dernière. En revanche, Lanus et Estudiantes l'ont joué vierge hier soir. Tous les buts en vidéos en cliquant ici.





 

4732c00844ca03f218c08cbf2dbee407.jpgBonus brésilien: le retour de la dame en noir. Rhaaaaaaaa Ana Paula Oliveira. Et ouais, ça fait six mois que la belle arbitre brésilienne a été suspendue pour avoir posé nue dans Playboy. Mais la redoutable juge de touche n'a pas changé de carrière. Une fois la sanction purgée, she is back. Et ça, ça met de bonne humeur. Entendons-nous bien, ça fait plaisir car elle ne se couche pas devant les insultes machistes des présidents de clubs brésiliens. Evidemment… 

Commentaires

Augustin, fallait rester au stade, t'aurais pris l'équipe à la palce de fabien, on aurait été bien.

Écrit par : Fuckin' | 28/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu