Avertir le modérateur

05/02/2008

Quatrième mi-temps #1

Une fois digérée la troisième, il est temps de faire le point sur les deux premières. Petit débriefing de la première journée du Tournoi des VI Nations 2008…


Le bilan vite fait.
Les Bleus nous ont fait frissoner et on a replongé dans le temps des pénalités jouées à la main, un temps que les moins de 20 ans gnagnagna… Réjouissant à nous rendre impatients. Sur le plan tactique, les Français sont incontestablement les seuls à avoir produit du jeu. Quelques éclairs irlandais et anglais, mais le jeu au pied reste roi. La puissance des packs semblent de plus en plus homogènes. Gavin Henson est définitivement redevenu un rugbyman. O'Driscoll est en train de faire le chemin inverse. Le sacro-saint mythe de la polyvalence en a pris un coup, avec le naufrage anglais. Remplacer deux centres par des ouvreurs, et ben ça fait un essai casquette avec quatre ballons tombés de suite, des sautées dans le vide et un ballon transformé en marmite que personne n'ose jouer autrement qu'en tapant… Bref, "on" est favori du Tournoi.




Le bilan des Footix.
"Oah 'tain, on est trop fort! On va faire le Grand Chelem fastoche! C'est con qu'y ait pas Chabal. Par contre, à part Dusautoir, j'connais plus personne dans la mêlée… Et il est où Domi?"

c5f0333a954028086cc5946734796cf1.jpgMicro de plomb. D'habitude, Jean Abeilhou, on l'aime bien. Déjà parce qu'il a remplacé Salviac. Bon, il se plante souvent sur le nom des joueurs, mais comment lui reprocher. Qui ne confond pas trois fois par match le centre avec le troisième latte…Mais là, Jeannot, il a fissuré. «Ouadreogo» (…) «Oudragogo» (…) «Odraouego» (…) «décidément, c'est pas facile à dire». Et ça, quasiment à chaque fois que le classieux et impeccable n°7 des Bleus touchait la balle… Avant un bouquet final hallucinant, avec la complicité de l'imputrescible Gérard Holtzà la relance: «Je vais vous prendre avec moi sur le Dakar, vous apprendrez à la dire». Oui bouana, oui bouana… C'est pourtant pas compliqué, monsieur Abeilhou, ça se prononce comme ça se lit. Ou-é-dra-o-go. Facile, en fait…

Les hurlements du week-end. L'arrière du XV de la Rose, Ian Balchaw, se fait contrer et les Gallois marquent l'essai de la première victoire des Poireaux à Twickenham depuis 20 ans. Et franchement, l'Angleterre piégée à domicile avec un Wilkinson transformé en allégorie de déchéance (proche de la gloire à l'entame, pathétique dans le money-time), qu'est-ce que c'était BON!!!



Le geste technique.
Le double une-deux à la sauce toulousaine, avec en-avant insifflable tellement c'est beau. Heymans et Clerc (bien lancés par Trinh-Duc) nous ont offert un moment de "french flair" où on entend le cuir chanter des tréfonds de l'oubli. Ça, plus Nallet qui a tenu son pack quasiment à lui tout seul et Dusautoir qui prend du coffre, quel bon dimanche…

Dans la tête de Bernard Laporte. "On se serait cru sur ESPN. Ambiance foutraque, entre ballons tombés et refus dogmatique du coup de pied. On marque deux essais que les probabilités statistiques de l'ovoïde rebondissant ne permet qu'une fois par siècle. Morgan Parra ressemblait à un chérubin lâché dans un chenil. Trinh-Duc est encore plus mauvais au pied que Michalak…"

Les gros du week-end. Enorme pack italien (Perugini en tête), qui a planté un essai aux Irlandais après un maul de 20 mètres techniquement redoutable. Après Berbizier, Mallett continue de faire grandir l'Italie. Enfin, en défense. Parce qu'offensivement, même le Canada envoie plus de jeu. Du coup, ce sont quand même les maladroits irlandais qui gagnent…



Les douillettes de la semaine. Messieurs les Anglais, faudrait voir à se remettre à la muscu. Quatre blessés contre le Pays de Galles, dont Tindall, touché au foie (ça s'invente pas!). Tous flingués pour au moins deux semaines. Ça devrait être chaud samedi, en Italie.

Le meilleur SMS d'après-match. "Moralité: un match au jeu inachevé sans Laporte est plus sympa à suivre qu'un match réussi avec Laporte, non?" Big up à Roger Bauer…

Commentaires

Le pays de Galles a en plus eu la bonne idée de faire revenir ses joueurs en bus juste apres leur exploit de Twickenham. Gavin Henson n'a pas eu le temps de se disperser dans le London-Cardiff...

Écrit par : Le Vestiaire | 06/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu