Avertir le modérateur

02/02/2008

Trois bonnes raisons de crier "allez les Rouges"!

76d92fdc3e2f683f33022ab700002e4d.jpgRhaaaaaaaaaa, jouer avec un maillot rouge. Quelle ne fut pas ma surprise ce soir en rentrant du concert d'Helena Noguera. Les Bleus vont se parer d'une tunique qui rend enfin hommage à la couleur mésestimée de notre drapeau. Celle qui se contente d'habitude des chaussettes. L'équipe de France de foot va jouer en rouge. Certes, ce n'est pas la première fois (lors du premier match en 1906, en tournée en 1972 et lors d'un match amical en 1986). Certes ce ne seront que les maillots "à l'extérieur". Certes, c'est un coup de pub d'Adidas. Mais quand même jouer en rouge, ça a de la classe. Comment ça, pourquoi?

Parce que les Diables Rouges. Et de se remémorer la magnifique Belgique (alors unie) du Mondial 1986. Celle de Gerets, Vercauteren et Pfaff, portés par les commentaires cultes de Roger Laboureur. Le bon temps, où le journaliste-icône de la RTBF s'écriait dans les dernières secondes du quart contre l'URSS, saisissant la qualif empochée: «On les baiiiiiiiiiise, on les baiiiiiiiiiiiiiise». Moment culte hélas introuvable sur le net (mais y a de la bonne came ci-contre, avec un «Bravooo Jacky» anthologique). Et puis c'était les débuts d'Enzo «Magnifico» Scifo. Le seul Belge à la classe italienne…




Parce que les autres Diables Rouges. Ceux du matin calme. Et de se rappeler la réjouissante équipe de Corée du Sud du Mondial 2002. Portés par un public déchaîné à domicile, les virevoltants lutins de Guus Hiddink défie les pronostics, choquent l'Eglise, et se joue des vannes racistes de Thierry Roland (remember son douteux «Rien ne ressemble plus à Coréen qu'un autre Coréen» ou son «deux Lee sur le terrain, ça fait une chambre»). Surtout, ils ont battu les Italiens à leur jeu favori: le coup de théâtre final inique. Même si l'Espagne a aussi souffert de l'arbitrage maison, c'était quand même rafraîchissant de voir la Corée en demi…





Parce que les Rouges tout court.
Ceux de l'URSS, de la faucille et du marteau. Et de se souvenir les terrifiantes équipes soviétiques de l'ère post-stalinienne, de Yachine à Dassaev, en passant par Belanov. Portés par une idéologie dévoyée et surtout contraints au résultat par une bureaucratie qui fait frois dans le dos, les coéquipiers de Chesternev et Tchislenko sortent la Hongrie du grand Florian Albert. Et figurent dans le dernier carré du Mondial'66.


 

 

Bref, que du bonheur. Je peux aller me coucher heureux. En rêvant des Bleus qui jouent en rouge. Et aussi d'Helena Noguera…

"Euro 04», chanson écrite et composée par Katerine et chantée avec Helena, en guise de contre-tube de l'Euro, pour So Foot

Commentaires

on dirai que les joueurs ont leur regles :) . en tous cas ce maillot fait plus penser a une équipe de chine qua la france.. le coq a meme des allures de lembleme rouge: )
ce quil fallait changer cest pas la couleur mais ce coq qui se pavoise, frime et a du mal a gagné

Écrit par : eric | 02/02/2008

Allez ranger votre maillot rouge a deux balles !

On etait bien en blanc pour les matchs exterieurs, qu'est ce que vous nous faite avec ces nouveaux maillots, ben moi je vous le dit: du pur marketing !!

Imaginer la france gagner une coupe avec ces maillots rouges alors quen 98 zizou nous a fait rever avec les bleus !

Je trouve cela dommage que la france oublie si vite ce genre de chose!

Allez en paix et que les bleus vous pardonne!

Écrit par : DIDI | 04/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu