Avertir le modérateur

23/01/2008

Au pays de Diego #1

De temps à autre, un petit résumé de l'actu du foot argentin... avec une forte coloration or y azul...

Intersaison. Pour les hinchas sevrés de ballon et trépignant de voir la Copa Libertadores commencer, il y a le «Pentagonal de Verano». Ce tournoi d'intersaison réunit les cinq clubs les plus prestigieux d'Argentine, mais ça ressemble plus à de la L1 qu'à un bon «Clausura» (championnat de clôture). Petite playlist de buts des matchs déjà joués...



Dream team. Ce «Pentagonal» a vu le retour en demi-teinte du grand Roman Riquelme chez les Xeneize de Boca Juniors, samedi dernier contre San Lorenzo (1-1, but marqué alors qu'il était sorti). Si «el Mago» n'a pas franchement brillé pour l'instant, il peut toutefois compter sur une réjouissante nouvelle pour retrouver la confiance (essentielle dans le jeu de ce faux lent de talent): il sera du voyage olympique avec les espoirs de l'Albiceleste. Autrement dit avec Messi, Gago, Kün Agüero... qui, eux, ont moins de 23 ans.

 

Superclassico. Mais ce qui occupe Buenos Aires cette semaine, c'est le premier superclasico de l'année 2008, samedi. Même si c'est dans le cadre du «Pentagonal» et que ça se jouera sur terrain neutre (à Mar del Plata), ça reste un Boca-River. Et ça se chauffe à l'ancienne. Ariel Ortega fait monter la pression, normal vous me direz. Dans Olé, il en appelle à «l'orgueil». Pour mémoire, quelques images des grands superclasico de l'histoire, en cliquant ici... 

85a0102a9b78267fab75f1964f219c93.jpg

Le foot andin se rebiffe. La Conmebol (équivalent latino de l'UEFA) s'est réuni mardi et a apporté son soutien à la Bolivie, qui s'oppose à la nouvelle directive de la Fifa interdisant les matchs en altitude. Attaché à ce qui est finalement un "vecteur d'égalitarisme" entre pauvres urbains qui jouent tout le temps et pauvres privés d'espaces plans pour jouer n'importe où, le continent défend ses montagnes. Mardi, toujours dans Olé, un chercheur d'Oxford résumait les conclusions d'une enquête tutoyant les sommets. Sa statistique est mathématique: «à chaque fois qu'on s'élève de 1.000 mètres, celui qui joue à domicile marque 0,5 but de plus». Réponse du ministre des sports bolivien: «Celui qui dit ça ne connaît rien au football».

Commentaires

Je ne sais pas si je te pardonnerai un jour (de cette semaine).

Écrit par : loshovan | 23/01/2008

pake en plus il savent jouer au foot...c'est fantastique!!!

Écrit par : ganou | 24/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu